14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mercredi, 12 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéHabits de l'Aïd El Fitr 2023 en Algérie : les prix atteignent...

Habits de l’Aïd El Fitr 2023 en Algérie : les prix atteignent des sommets

Publié le

- Publicité -

Algérie – À l’occasion de l’Aïd El Fitr 2023, les familles se plaignent de la cherté des habits qui atteignent des prix déraisonnables. Tous les détails sont à découvrir dans la suite de cette édition du 19 avril 2023.

En effet, plus que quelques jours nous séparent de la fin du mois de jeûne. Comme le veut la tradition, les jours de la fête de l’Aïd sont un véritable défilé de mode. Qui dit Aïd El-Fitr, dit nouveaux habits pour les petits et les grands. Une journée spéciale où la concurrence vestimentaire bat son plein. Toutefois, pour cette année 2023, les familles en Algérie ont jugé les prix des habits de l’Aïd El Fitr excessifs.

Effectivement, dans une virée effectuée par Sabeq Press, les caméras ont constaté que les coûts des vêtements ont considérablement augmenté. Et ce, comparé aux années précédentes. Interrogés par ledit média, des pères et mères de famille ont accepté de se livrer à propos de cette situation. À l’image d’une interviewée, mère d’un enfant de 10 ans, qui a révélé avoir déboursé 10.000 DZD pour la tenue de son fils.

- Publicité -

Dans les ruelles de Hassiba Ben Bouali à Alger, un père de quatre enfants s’est également plaint de la cherté. Pointant du doigt les prix des chaussures qui ont dépassé les 5.000 dinars algériens. Toutefois, face à cela, la demande des citoyens ne cesse de s’accroître, notamment pour les marques turques et chinoises. Car, selon les familles, ces dernières sont moins chères que les marques européennes.

Aïd El Fitr 2023 en Algérie : l’APOCE  s’exprime au sujet des coûts élevés

En effet, face à une telle situation, le président de l’Organisation de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement s’est exprimé. Mustapha Zebdi a alors confirmé audit journal que le taux d’augmentations des coûts des habits de l’Aïd a atteint entre 15 et 20 %. S’appliquant ainsi à l’ensemble des produits dont la demande est croissante.

Expliquant les raisons, le président de l’APOCE a indiqué que cette hausse des prix est due à l’augmentation appliquée sur le marché européen. En particulier la Turquie qui constitue le marché le plus important à partir duquel les commerçants algériens s’approvisionnent. Raison pour laquelle, la stabilité du marché en Algérie a été impactée.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -