AccueilActualitéAlgérieGuerre d'Algérie : Nouvelles déclarations de Le Drian sur l'Algérie

Guerre d’Algérie : Nouvelles déclarations de Le Drian sur l’Algérie

Algérie/France – Le chef de la diplomatie française s’est exprimé sur la question mémorielle relative à la période de la guerre d’Algérie.

La question de la mémoire entre l’Algérie et la France est revenu au devant de la scène médiatiques depuis quelques jours.

Après les récentes déclarations du président français Emmanuel Macron et la sortie inattendue du président turc Tayyip Recep Erdogan, suivie par la réponse de l’Algérie, c’est autour du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian de s’exprimer, ce dimanche 2 février, sur le dossier de la Guerre d’Algérie; rapporte le quotidien arabophone El Bilad.

En effet, dans un entretien accordé au quotidien français Le Figaro, Le Drian est revenu sur les récentes déclarations de Macron qui ont suscité la controverse en France. Pour rappel, ce dernier avait expliqué que « la guerre d’Algérie était une période tragique de l’histoire de la France, presque le statut de l’Holocauste nazi. »

Un travail « commun et calme » sur la période de la guerre d’Algérie

Durant son entretien, Le Drian a estimé que l’Algérie et la France devraient travailler « ensemble de manière calme », sur la question mémorielle relative à la période de la guerre d’Algérie, en prenant en compte le point de vue « d’une partie comme de l’autre y compris celui des historiens algériens. »; précise El Bilad.

Selon le ministre français, « les autorités algériennes ont souhaité que ce processus aboutisse, et ont insisté sur le fait que les Français doivent également avoir [leur version de la mémoire] et une vérification historique à ce sujet. »; indique la même source.

Concernant l’élection d’Abdelmadjid Tebboune à la tête de l’Algérie, le chef de la diplomatie française a fait savoir que « des développements importants » sont à prévoir en Algérie, notamment à travers « l’ouverture de nouvelles perspectives sur les relations entre la France et l’Algérie », affirmant que le « dossier de mémoire partagée peut faire partie de ces développements »; chose qui sera, selon lui, « une très bonne nouvelle pour tout le monde ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici