Guerre d’Algérie : Avertissement pour Eric Zemmour

Le polémiste controversé avait affirmé, sur un plateau télé, être « du côté » du général Bugeaud qui « a massacré les musulmans et certains juifs en Algérie ».

L’autorité française de régulation de l’audiovisuel a lancé un avertissement au polémiste connu pour ses dérapages jugés « racistes » notamment sur la question de l’Algérie et de l’islam en France.

Ainis, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a mis en demeure la chaîne CNews; propriété du groupe CANAL +, en l’appelant au respect de ses obligations, surtout en matière d’incitation à la haine ou à la violence, suite aux propos tenus par le polémiste Eric Zemmour sur l’islam et la guerre d’Algérie dans l’émission « Face à l’info. »

Le CSA explique en outre qu’en cas de manquements répétés à ces directives, une sanction sévère peut être décidée à l’encontre de la chaîne télévisée, qui peut aller jusqu’à la suspension du programme voire même, au retrait de l’autorisation de la chaîne ou encore la privations de revenus publicitaires.

Zemmour, l’islam et l’Algérie

Eric Zemmour n’est pas à son premier dérapage. Il a accumulé au fil des années de nombreuses sorties médiatiques controversées qui ont suscité un tollé et ont .

La dernière en date, celle qui lui a d’ailleurs valu cet avertissement de la part du CSA; où le polémiste avait assimilé l’islam au terrorisme (islamisme), et en évoquer la guerre d’Algérie où il affirmé, sans gêne, qus’en tant que Français, il n’hésiterait pas à se mettre « du côté du général Bugeaud qui, lorsqu’il « arrive en Algérie, commence à massacrer les musulmans et même certains juifs. »

Le gendarme de l’audiovisuel français a décidé, à juste titre, de ne pas laisser passer cette déclaration, considérée comme une incitation avérée à la haine et à la violence à l’égard des musulmans et des algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes