5.9 C
Alger
5.9 C
Alger
samedi, 20 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentGrève soudaine des employés d’Algérie Poste : la justice tranche

Grève soudaine des employés d’Algérie Poste : la justice tranche

Publié le

- Publicité -

Actualité – Algérie Poste (AP) a rendu public un communiqué suite au verdict émis par la justice concernant la grève surprise qu’ont observée ses salariés. Nous le reprenons pour vous dans les lignes qui suivent. 

Le weekend-end écoulé, les fonctionnaires de la susdite entreprise placée sous la tutelle du MPTTN ont déclenché un mouvement de contestation collectif inopiné. Il coïncidait avec le jour du versement de l’allocation chômage et a entraîné de nombreuses perturbations à travers l’ensemble du territoire national. Une grève non précédée d’un préavis qui a alors amené la Direction générale d’Algérie Poste (AP) à saisir la justice.  

Alors que les employés évoquaient, ce samedi, une cessation du travail illimitée, l’organe présidé par Louai Zaïdi n’a pas attendu longtemps pour réagir. Le lendemain, il a dénoncé « un arrêt qui ne respecte pas les formalités » à travers une plainte déposée auprès du tribunal de Dar El Beïda, à Alger. 

- Publicité -

Celui-ci a ainsi livré une sentence qui va en faveur du plaignant. Nous vous invitons à la découvrir, plus en détails, dans la deuxième partie de cette édition du lundi 30 janvier 2023. 

Verdict tombé pour les grévistes d’AP : voici tous les détails 

La juridiction précitée a donc déclaré « illégale » la grève surprise qu’ont entamée les employés d’AP. C’est en effet ce qui ressort d’un document qu’a publié l’établissement public industriel et commercial en question.

« Suite à l’arrêt de travail enregistré au niveau de certains bureaux de poste, le tribunal de Dar El Beïda a rendu ce jour, dimanche 29 janvier, une ordonnance de référé constatant son illégalité ». Il s’agit là de ce qu’on peut lire dans le même communiqué.

- Publicité -

La Direction générale d’Algérie Poste (AP) a ensuite indiqué prévoir prendre toutes les mesures prévues dans les textes légaux et réglementaires en vigueur. « En plus de la décision de la justice en fonction des résultats des enquêtes. Celles qu’elle effectue concernant les auteurs des appels anonymes à la grève sur les réseaux sociaux », conclut-on.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -