Grande mosquée de Paris : du nouveau concernant la viande halal

France – La Grande mosquée de Paris s’est prononcée au sujet du marché du halal alimentaire et plus particulièrement de la viande par le biais d’un communiqué à l’ensemble des consommateurs musulmans. Dzair Daily relate pour vous tous les détails dans la suite de son édition du vendredi 17 juin 2022.

En effet, par voie d’un communiqué, publié le mardi 14 juin dernier, la Grande mosquée de Paris s’est exprimée au sujet de la viande halal. L’établissement a indiqué s’être séparé de son partenaire de certification. Qui n’est autre que la Société française de contrôle de la viande halal, plus connue sous son sigle SFCVH.

Il convient de rappeler que sur un total de 67,1 millions de Français, la communauté musulmane représente 8% de la population hexagonale. Soit environ cinq (5) millions de fidèles. Ce qui fait de la religion islamique la deuxième en France derrière le Christianisme. De plus, cette proportion se retrouve en augmentation grâce au phénomène de l’immigration.

Par ailleurs, l’annonce de la Grande mosquée de Paris vise à faire part de l’achèvement du contrat de partenariat avec la SFCVH. Ainsi, le partenariat avec ladite société française a pris fin le 1er juin 2022. L’organisme a également informé que « le logo commun est devenu caduc ». Cela, à l’intention de tous les musulmans, nationaux et internationaux. Ainsi que les sociétés intervenant dans l’élaboration de la Certification Licéité Halal, lit-on dans le communiqué.

Le recteur de la Grande mosquée de Paris met en garde les citoyens

Signée par le recteur de la Grande mosquée de Paris, l’annonce met en garde tous les consommateurs musulmans. Par ailleurs, Chems-eddine Hafiz explique que son établissement « est le seul détenteur de sa marque certification licéité halal ». Toutefois, il a rompu toute coopération avec des entreprises extérieures.

Ainsi, par le biais du même communiqué, il a été précisé que l’organisme en question est gouverné par un Comité religieux composé d’Imams et de contrôleurs. En plus d’un Comité scientifique constitué d’auditeurs experts, a souligné le recteur dans sa lettre écrite.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes