AccueilPolitiqueGéopolitiqueGrande-Bretagne : l'Algérien Lakhdar Brahimi présent dans les archives secrètes pour cette...

Grande-Bretagne : l’Algérien Lakhdar Brahimi présent dans les archives secrètes pour cette raison

Grande-Bretagne – Des documents déclassifiés ont dévoilé la présence du nom de l’Algérien Lakhdar Brahimi dans les archives secrètes britanniques pour une raison bien précise. Celle-ci vous sera dévoilée dans cette édition du mercredi 4 janvier 2023.

En effet, selon les rapports des médias, les documents qui ont été déclassifiés par les archives britanniques couvraient le cours des événements entre les années 2000 et 2002, en particulier après la guerre en Afghanistan et les attentats de septembre, et la Grande-Bretagne a levé le voile sur le nom de l’Algérien Lakhdar Brahimi.

Dans le détail, d’après ce qui a été rapporté par Awras, ledit dossier a révélé la présence d’un nombre d’individus. Ces derniers étaient spécialement désignés auprès d’organismes internationaux et d’organisation d’aide humanitaire. Sachant que leur mission était de communiquer avec la coalition militaire contre l’Afghanistan.

De ce fait, comme indiqué dans un document faisant partie des archives, un appel téléphonique a eu lieu entre l’ancien Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair, et Kofi Annan. À cette époque, Blair a interrogé l’ancien secrétaire général des Nations Unies sur le fonctionnaire le mieux placé pour assurer la tâche d’envoyé international en Afghanistan.

Grande-Bretagne : l’Algérien Lakhdar Brahimi figure dans les archives britanniques

À cet effet, Kofi Annan a répondu qu’il : « considérait Lakhdar Brahimi comme approprié pour le poste. En indiquant que c’était une chance qu’il soit musulman. Comme un message de réconfort pour le peuple afghan. D’autant plus qu’il était en bons termes avec les Saoudiens ».

Cela dit, Tony Blair s’est montré hésitant, notamment pour le bon déroulement des actions militaires. Ce à quoi a tout de suite répondu l’ancien diplomate guinéen en tenant à le rassurer. Annan a assuré qu’ils ne vont pas rencontrer de problèmes. Sachant que Brahimi est quelqu’un qu’ils connaissent et qui a déjà de l’expérience dans ce type de missions. Ainsi qu’il serait bénéfique de désigner un musulman pour ce poste.

Pour mémoire, Brahimi a été nommé envoyé de l’ONU en Haïti, en Afrique du Sud. Mais aussi, au Yémen et au Zaïre entre 1994 et 1996. Il a également joué le rôle de l’envoyé spécial des Nations Unies en Afghanistan avant la chute du régime des Talibans en 2001. Ainsi, la Syrie a été sa dernière mission pour la même fonction en 2013.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici