AccueilÉconomieUn géant industriel allemand va installer sa filiale en Algérie

Un géant industriel allemand va installer sa filiale en Algérie

Actualité – En plein boom économique, le territoire algérien cherche à sceller des partenariats internationaux stratégiques pour bâtir une économie soutenue, partagée et durable. Un chemin que l’Algérie peut emprunter à la faveur d’une signature d’un contrat avec un géant industriel allemand. Nous vous dévoilons davantage d’informations à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

L’économie mondiale s’est heurtée, ces dernières années, à une phase de récession importante suscitée par la pandémie de Covid-19 qui, rappelons-le, a provoqué un effondrement de l’activité économique d’une ampleur inédite. Face à la sévérité des dommages, l’Algérie semble repenser à un nouveau modèle de développement permettant de soutenir la croissance : un projet industriel avec un géant allemand. 

La crise que traverse actuellement l’économie mondiale peut être une réelle opportunité pour le gouvernement algérien d’atteindre une position de suprématie dans les grands secteurs économiques. Elle présente une opportunité d’éradiquer la politique de développement basée jusque-là uniquement sur la rente énergétique.

C’est justement dans cette optique que l’Algérie enchaîne les échanges avec une multinationale allemande. Soit le géant Bosch. C’est en effet ce qu’a rapporté le quotidien généraliste El Bilad.

Cette information que nous reprenons pour vous, ce samedi 27 août 2022, est parue dans son édition d’hier. Dans le détail, les discussions entre le susdit groupe d’entreprises et l’Algérie tournent autour de la création d’une succursale au sein du territoire algérien. Elles semblent bien avancées. 

Bosch en pince pour le marché algérien ! 

Le ministre du Commerce et de la Promotion des Exportations, Kamel Rezig, a récemment reçu le chargé de la branche africaine de Bosch. Les deux responsables se sont alors longuement entretenus au niveau du siège du ministère. 

Au cœur de leur entretien, auquel ont pris part notamment le représentant du groupe en question en Algérie et la présidente de la Chambre algéro-allemande de Commerce et d’Industrie : l’intérêt que porte l’équipementier allemand pour le marché algérien. 

Les Allemands ont effectivement manifesté leur désir, par l’intermédiaire du responsable de la branche africaine de Bosch, de signer une présence officielle au sein du territoire algérien. Une ambition qu’ils expliquent par les nombreuses opportunités qu’offrent le marché algérien et le statut de l’Algérie dans la Zone libre-échange continentale africaine. 

Une ou plusieurs succursales en Algérie permettra, selon le groupe Bosch, de servir les intérêts des deux parties et hisser les marchés africains sur la plus haute marché du podium. Il convient par ailleurs de rappeler que la multinationale allemande, Bosch, est spécialisée dans l’industrie automobile ainsi que la fabrication d’outils électriques et d’appareils électroménagers.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes