21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieFruits et légumes en Algérie : le plan pour stabiliser les prix...

Fruits et légumes en Algérie : le plan pour stabiliser les prix une fois pour toutes

Publié le

- Publicité -

L’Algérie a mis en place une stratégie pour stabiliser les prix des fruits et légumes afin de résoudre les fluctuations des tarifs. Découvrez tous les détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 2 mai 2023.

Ces derniers temps, les prix des fruits et légumes en Algérie ont provoqué une polémique. Pour cela, le gouvernement algérien cherche à suivre un plan visant à stabiliser les coûts de ces produits. Ainsi qu’à trouver une solution qui permettra de résoudre ce problème d’une façon définitive.

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a instruit la création d’un office chargé de l’achat direct des produits agricoles populaires auprès des agriculteurs. Cette décision a été communiquée lors de la réunion du Conseil des ministres dimanche dernier, rapporte Algérie Eco.

- Publicité -

Dans le détail, le ministre de l’Agriculture a reçu des instructions fermes du président Tebboune. Ces directives consistent à mettre en place un office chargé d’acheter les récoltes agricoles de grande consommation auprès des agriculteurs. Parmi ces produits, les fruits et les légumes de stock tels que l’oignon, l’ail et la pomme de terre. Enfin, le dirigeant national a indiqué que les efforts des agriculteurs doivent être respectés.

Renforcer la protection des terres de l’État : le projet de loi qui cible la corruption

En effet, le chef d’État a demandé que le projet de loi sur la protection des terres de l’État inclut un second chapitre. Ce dernier doit contenir les modalités et les conditions de régularisation des constructions illégales. Le président a souligné la nécessité de faire la distinction entre les terres récupérées relevant de la protection de l’État et les autres constructions anarchiques.

Effectivement, le premier responsable en Algérie a insisté sur l’importance de la protection des terres. Notamment le foncier récupéré, dès le début du processus de relogement des occupants illégaux. Ainsi, il a appelé à l’application des sanctions sévères pour suivre et tenir les personnes impliquées dans l’appropriation illégale de terres de l’État. Enfin, il a préconisé la promulgation d’une loi pour lutter contre la falsification des certificats de résidence en vue d’obtenir un foncier.

- Publicité -

Pour conclure, il a insisté sur : « la priorité donnée à la restauration de l’autorité de l’État, en toute transparence, avec la protection des droits citoyens ». De même, il a exigé au gouvernement de continuer la lutte contre la corruption. En particulier, celle commise par des groupes qui échangent les droits élémentaires des citoyens contre leurs intérêts.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -