21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentFruits et légumes en Algérie : vers le plafonnement des prix et...

Fruits et légumes en Algérie : vers le plafonnement des prix et la limitation de la marge bénéficiaire ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’APOCE a appelé à l’activation de l’article 5 relatif à la concurrence dans le but de plafonner les prix et limiter la marge bénéficiaire des fruits et légumes compte tenu des circonstances actuelles. Apprenez-en plus à ce sujet dans la liste de cette édition du mardi 14 février 2023.

C’est par le biais d’une publication sur sa page Facebook officielle que l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) s’est manifestée dans ce sens. Au fait, l’organisation a jugé nécessaire de plafonner les prix et limiter la marge bénéficiaire, appliqués sur les fruits et légumes en Algérie.

Dans le détail, l’APOCE a appelé à l’application de l’article 5 relatif à la concurrence. Et ce, compte tenu du déséquilibre dont fait preuve le marché des fruits et légumes. Cette démarche fera en sorte, selon ce qui a été rapporté par Ennahar, de stopper les défaillances enregistrées depuis plusieurs semaines.

- Publicité -

Sachant que les produits de large consommation ont été fortement impactés par cette hausse des prix. Ce qui a affecté le pouvoir d’achat du consommateur dans la satisfaction de certains besoins. Il s’agit des conséquences de l’avidité de certains commerçants qui ont fait de cette crise une opportunité. Cela malgré la disponibilité et la diversité des produits.

Fruits et légumes en Algérie : comment mettre fin au déséquilibre du marché ?

Dans le texte de cette même publication, l’APOCE a assuré que l’application de l’article 5 pourra mettre fin au déséquilibre du marché des fruits et légumes en Algérie. Ainsi, elle a insisté sur le fait qu’il serait important de l’appliquer dès maintenant. Notant dans ce sens que la situation pourrait s’aggraver davantage. Et que les prix n’atteignent des niveaux plus importants.

En outre, l’organisation algérienne a également affirmé qu’elle est pleinement disposée à contribuer dans cette démarche. Mais aussi, à établir une feuille de route pour atteindre l’objectif souhaité. Cela, en appliquant cet article de la loi de la concurrence. C’est du moins ce qui en ressort de la même source déjà citée.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -