AccueilActualitéAlgérieLe fruit du dragon rouge en Algérie : un formidable succès !

Le fruit du dragon rouge en Algérie : un formidable succès !

Algérie – Après le succès formidable qu’a réalisé la culture du dragon rouge en Algérie, une journée d’étude sur le fruit en question a été organisée à Chlef en vue de promouvoir ledit fruit. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

La culture du dragon rouge en Algérie ! En effet, il s’agit d’une première expérience réalisée avec succès. Et ce, à l’issue d’un partenariat algéro-chinois dans une exploitation privée au niveau de la wilaya de Skikda. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 28 septembre 2022. 

Tout d’abord, on notera que le dragon rouge, autrement dit Pitaya, fait partie des fruits tropicaux les plus chers au monde. D’ailleurs, il est riche en vitamines et en fibres. En 2019, l’idée de la culture de pitaya en Algérie a été proposée à un agriculteur de la wilaya de Skikda. Après de nombreuses études portant sur la valeur du fruit, l’agriculteur s’est lancé dans cette expérience. 

Une année après les premières plantations, les résultats étaient plus que satisfaisants, raconte Salah Laabidi, propriétaire de la firme. À cet effet, cette résultante algéro-chinoise a été présentée la première fois au Salon International de l’Agriculture. Afin de faire la promotion de ce fruit tropical, une journée d’étude à ce sujet a été organisée à Chlef. 

L’impératif de reproduire cette expérience dans d’autres wilayas fait l’humanité ! 

Dans le même sillage, on précisera que cette manifestation a été organisée par Fatima Zahra El Houari. Celle-ci est, pour rappel, la représentante de la société chinoise « Airee ». À cette occasion, un médecin nutritionniste a présenté un exposé sur le dragon rouge. L’étude comprenait, en effet, les bienfaits de la pitaya. Ainsi que ses usages thérapeutiques.

D’ailleurs, plusieurs agriculteurs et investisseurs locaux ont pris part à cette manifestation. En tout cas, il s’agit de ce rapporte le site algérien,  Algérie éco. Par ailleurs, Gao Lee la responsable de la société chinoise, n’a pas dissimulé son ambition à élargir cette expérience à d’autres régions. D’autant plus qu’il s’agit d’un fruit méconnu auprès du consommateur algérien. 

À cet effet, elle a affirmé la disponibilité de son entreprise « Airee » à accompagner tous les agriculteurs intéressés à traverser la même expérience. En effet, la société en question s’engagera à fournir l’aide nécessaire tout au long de l’opération. Soit de la phase de production jusqu’à la commercialisation. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes