AccueilGuide VoyagesFrontières et vols d’Air Algérie : ce que suggère un spécialiste

Frontières et vols d’Air Algérie : ce que suggère un spécialiste

Algérie – Le Professeur Omar Chabati, qui est spécialiste en maladies d’asthme et d’allergie au CHU de Béni Messous, apporte de nouvelles précisions quant à l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie.

En effet, lors de son intervention à la Radio locale de Sétif, le Pr Omar Chabati s’est prononcé sur la situation sanitaire dans le pays et l’évolution de la pandémie. Il a notamment précisé, pour ce qui est de l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie, que la diaspora algérienne devra se munir de patience dans de telles circonstances pour protéger tout un chacun. C’est ce qu’a rapporté Djalia DZ, ce 05 juillet 2021.

Dans le détail, le spécialiste a d’abord indiqué que l’Algérie s’apprête à vivre une saison estivale très risquée. Cela, au regard du nombre des cas contaminés important qui est enregistré quotidiennement. De plus, il a révélé que cette augmentation est due à un certain « laisser-aller de la part de citoyens » quant au respect des gestes barrières et des consignes de sécurité.

En outre, le même locuteur a déclaré que les chiffres communiqués par le ministre de la Santé, sont seulement ceux des résultats PCR positifs. Cependant, il a mentionné qu’en vérité le taux est beaucoup plus important. En particulier, pour ce qui est des personnes qui n’ont pas effectué de tests PCR.

De ce fait, il a révélé, lors de cette même rencontre, qu’il comprend parfaitement les préoccupations de la diaspora algérienne à l’étranger. Seulement, il a indiqué qu’il serait beaucoup plus prudent de patienter encore un moment. D’autant plus que la situation sanitaire n’est pas encore stable.

Coronavirus en Algérie : une troisième vague plus dangereuse, selon Chabati

Au fait, le spécialiste a clairement précisé que le pays serait sur le point d’accueillir une troisième vague. Celle-ci serait, selon lui, beaucoup plus dangereuse que les deux premières. Sachant que ce nouveau variant est plus fort et inquiétant. D’autant plus qu’il a déclaré qu’ils sont en train de recevoir des cas très critiques. Ils présentent le besoin d’hospitalisation et d’assistance respiratoire.

Cependant, pour ce qui est des cas qui pensent être atteints de grippe saisonnière, Chabati a révélé qu’il n’y a pas de cas de grippe ou de rhume en cette période de l’année. Ainsi, il a ajouté que toute personne qui justifie de symptômes, tels que des douleurs musculaires, des maux de tête ou de l’écoulement nasal, doit impérativement se présenter pour un diagnostic médical.

De ce fait, l’intervenant a lancé un appel aux citoyens pour revenir au port de masques et au respect des consignes sanitaires pour éviter la propagation de la pandémie. Mais aussi, lutter contre « cette troisième vague » qui peut faire subir de lourdes conséquences au pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes