Frontières : voici comment la Tunisie se prépare pour accueillir l’Algérie

Voyage – Suite à l’annonce favorable du président de la République à la réouverture des frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie, voici comment celle-ci se prépare pour accueillir les touristes algériens.

Avant la crise sanitaire, les touristes algériens traversaient par millions les postes frontaliers terrestres avec la Tunisie. Ils représentaient un tiers des touristes étrangers. Cependant, la circulation entre les deux pays s’est arrêtée pendant de longs mois par la fermeture des frontières. L’heure est la reprise de ces frontières ! En effet, le président Abdelmadjid Tebboune a pris la décision de rouvrir les frontières entre l’Algérie et la Tunisie.

Les liaisons aériennes ont repris en juin 2021, avant d’être renforcées à plusieurs reprises. Alors que le trafic routier entre les deux pays se limitait jusque-là au transport de marchandises. Les deux pays avaient fermé leurs frontières terrestres en mars 2020 pour endiguer la propagation du Covid-19.

Du côté tunisien, le secteur du tourisme a été sérieusement touché par cette fermeture. L’Algérie étant une grande pourvoyeuse de touristes au pays voisin, particulièrement durant la saison estivale. En fait, le touriste algérien contribue généralement à la mobilité économique. Ce dont profitent les citoyens tunisiens à tous les niveaux (marchés traditionnels, restaurants et établissements de loisirs).

La Tunisie s’active pour préparer l’arrivée des Algériens

En effet, pour bien accueillir les touristes algériens, le ministre du Tourisme tunisien Mohamed Moez Belhassen a appelé à prendre toutes les mesures nécessaires pour contribuer au meilleur accueil. Cela afin qu’ils puissent passer leurs vacances dans les meilleures des conditions. Notamment au niveau des passages frontaliers et à l’intérieur des unités hôtelières. Echorouk relate l’information.

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé la réouverture totale des frontières terrestres avec la Tunisie. Cette décision entrera en vigueur dès le 15 juillet prochain et concerne les véhicules particuliers ainsi que les voyageurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes