AccueilGuide VoyagesFrontières Tunisiennes et Algériennes : Vers la hausse des taxes douanières

Frontières Tunisiennes et Algériennes : Vers la hausse des taxes douanières

Algérie – À partir de 2021, les Algériens devront payer une taxe douanière pour franchir les frontières Algériennes afin de se rendre en Tunisie. Le tarif différera entre le véhicule touristique et entre les poids lourds.

En effet, des taxes arrivant jusqu’à un million de centimes pour les algériens souhaitant franchir les frontières Algériennes se rendre en Tunisie vont être appliqué à partir de 2021. La différence de prix résidera dans le type de véhicule (les voitures, les autobus et les camions).

 En ce qui concerne la voiture de tourisme, la taxe s’élèvera à 2.500 dinars. Tandis que pour les véhicules utilitaires et les camions qui pèsent moins de dix tonnes, ce sera 3.000 dinars. Mais pour les camions et les autobus pesant plus de dix tonnes, la taxe sera de 10.000 dinars, soit un million de centimes, rapporte le média arabophone Ennahar.

Le gouvernement a considéré cette élévation comme une compensation pour la différence de prix constatée sur le marché national et international. Désormais, les Algériens devront faire le calcul de cette hausse de taxes avant de franchir le sol tunisien.

Tunisie, destination phare des Algériens

Il faut reconnaître que la Tunisie a toujours enregistré un nombre assez important de touristes Algériens. Le site francophone reporters a affirmé qu’en 2019, près du tiers, environ 3 millions des touristes en Tunisie étaient des Algériens. 

Pour passer leurs vacances ou pour des soins médicaux, les Algériens demeurent en tête du classement des touristes qui se rendent en Tunisie explique à TSA Arabi, Fouad El Oued le représentant en Algérie de l’Office national tunisien du tourisme (ONTT). Selon les chiffres de l’ONTT, les Algériens à eux seuls représentent 30% du nombre global de touristes en Tunisie. 

Par ailleurs, l’Algérie a maintenu ses frontières fermées pour le huitième mois consécutif, ce qui laisse les Tunisiens perplexes. Avec la situation sanitaire actuelle chez nos voisins, les perspectives d’une réouverture avant 2021 sont faibles.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes