24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mercredi, 12 juin 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesFrontières : Mesures de confinement allégées pour les Algériens rapatriés

Frontières : Mesures de confinement allégées pour les Algériens rapatriés

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le directeur de la Prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, Dr Djamel Fourar, a signé un document. C’est la note n°30 du 29 juillet 2020. Le texte  indique l’allègement des mesures de confinement sur site, au profit des Algériens, bloqués à l’extérieur de nos frontières, et rapatriés en Algérie.

En effet, les autorités ont décidé « d’assouplir les procédures pour les personnes en état de vulnérabilité ». Le confinement sur site des Algériens, rapatriés de l’Étranger et ramenés à l’intérieur de nos frontières, fait l’objet d’allègement. Dr Fourar, également porte-parole du Comité scientifique du suivi du coronavirus, a signé la note. Elle s’adresse aux différents fonctionnaires de l’État concernés.

Il s’agit des walis ; directeurs de la santé publique ; et responsables des établissements hospitaliers. Tous ces hommes et femmes sont chargés de veiller à l’application de ces instructions. La récente décision est venue « dans le cadre de la prise en charge sanitaire des ressortissants mis en confinement. Ces derniers proviennent de diverses parties du monde. Ainsi, le département de Benbouzid demande aux fonctionnaires ci-dessus mentionnés d’appliquer le protocole suivant.

- Publicité -

« Dispenser de confinement toutes les personnes âgées de plus de 80 ans ; avec ou sans comorbidité ». Les malades « présentant une maladie chronique documentée » aussi. Plus, « les personnes ayant séjourné à l’étranger ; pour des motifs médicaux ». La dispense concerne encore « les femmes enceintes ; les enfants mineurs et toutes les personnes dont l’état physique ; et/ou psychologique parait inapte, au médecin, pour le confinement sur site ».

Confinement des rapatriés : Quel objectif à l’allègement ?

Les catégories qu’énumère la note sont identifiées après examen médical. Tous les individus reconnus comme ayant droit à ces mesures d’assouplissement doivent alors accomplir une certaine démarche. Il est question de « s’engager sur l’honneur à respecter le confinement à domicile ». Ceci « pour une durée de 14 jours ».

Les pouvoirs publics donnent aussi l’impression de réduire la période de confinement des autres. On parle ici des rapatriés jugés « aptes ». C’est-à-dire le « reste des rapatriés ne rentrant pas dans les catégories sus-citées ». Selon la même source,  ils sont, après la levée de leur confinement, maintenus en confinement à domicile. Cela par le biais d’un engagement sur l’honneur de poursuivre ce confinement ».

- Publicité -

Cet assouplissement des mesures de quarantaine tend à réduire les coûts financiers. C’est ce qu’avance le quotidien national, Le Soir d’Algérie, qui a repéré le texte ce dimanche. Le Trésor Public est en fait le seul à supporter les frais. Que ce soient ceux de l’hébergement ; ou de la restauration. Les structures hôtelières assurent ces services. Évacuer les personnels médicaux dépêchés ; et gardés sur place constitue par ailleurs le second but recherché.  

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -