AccueilGuide VoyagesFrontières : La France considère l’Algérie parmi les pays à risque

Frontières : La France considère l’Algérie parmi les pays à risque

France – Malgré la baisse et la stabilité du bilan épidémiologique quotidien du Coronavirus au niveau national, l’Hexagone maintient ses frontières closes à l’Algérie, qui figure dans une liste de 16 pays, considérés comme zone rouge. 

En effet, la France maintient envers l’Algérie la suspension d’accès à ses frontières. Cela dit, selon le média Algérie 360, les autorités françaises inscrivent notre pays dans une zone rouge, auprès d’une liste d’États à risque; alors que ces derniers enregistrent un nombre de contaminations alarmant au Covid-19; contrairement à l’Algérie dont la courbe épidémique est en nette baisse depuis plusieurs semaines.

Cela va sans dire que l’espace Schengen, dont la France; impose des restrictions à la libre circulation au sein de la zone UE; car la pandémie repart à la hausse un peu partout en Europe. Quoique si l’Algérie figure aux côtés de l’Inde, des États-Unis, de la Turquie, du Pérou; du Panama, de l’Afrique du Sud, du Brésil, d’Israël, du Koweït, de Madagascar; du Oman, du Qatar, de la Serbie, du Bahreïn, des Émirats Arabes Unis; cela pourrait être en raison de la condition de réciprocité.

Une mesure imposée en juillet derniers lors de l’ouverture progressive des frontières extérieures de l’UE, vis-à-vis des pays tiers qui continuent d’interdire ou de dissuader la mobilité des Français et des Européens vers leurs territoires.

Rappelons d’autre part, que depuis le 1er août 2020, la France demande aux passagers aériens en provenance des pays cités ci-dessus; et dont les voyageurs Algériens, de présenter les résultats d’un test PCR; réalisé moins de 72 heures avant le vol. Dans le cas où le test est positif les voyageurs en provenance des pays susmentionnés seront soumis à une quatorzaine obligatoire.

L’ouverture des frontières de l’Algérie dépend de l’évolution sanitaire en France ?

La reprise des vols entre l’Algérie et l’Hexagone ne semble pas prête d’arriver. Pour le docteur Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité Scientifique en charge du suivi de l’évolution de la contagion du Coronavirus en Algérie; cette disposition qui préoccupe de nombreux Algériens, est « étroitement liée au nombre de contaminations au Covid-19 enregistré en Algérie; dans les pays étrangers en général et en France en particulier. Étant la France un pays avec lequel l’Algérie relève beaucoup de trafic.

« Il est impossible de mettre en danger la vie des citoyens Algériens, par crainte de se retrouver face au cauchemar de la seconde vague du Covid-19; dont souffrent plusieurs pays actuellement, en raison de l’ouverture hâtive des frontières »; a expliqué le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins en début de semaine.

Il convient d’indiquer que la France a enregistré le 07 octobre dernier un record de contaminations au Covid-19 en 24 heures, avec 18.746 sujets ayant été testés positifs. Hier, 08 octobre 2020, le bilan de santé publique France a recensé 18.129 cas d’infections; soit une légère baisse par rapport à la veille.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes