Frontières France – Algérie : un député demande la hausse du nombre de vols

Algérie – Un député de l’émigration appelle à augmenter le nombre de vols hebdomadaires entre la France et l’Algérie. Ne bougez pas ! On vous explique tout, juste ci-dessous.

En effet, un parlementaire s’est manifesté dernièrement. Il s’agit précisément du représentant de la communauté algérienne à l’étranger, Tawfik Khedim. Ce dernier a adressé une lettre au ministre des Transports. Le responsable s’est donc intéressé sur un sujet qui touche particulièrement les Algériens qui vivent à l’exogène. Alors, le député Tawfik Khedim demande la hausse du nombre de vols effectués entre la France et l’Algérie. 

Dans le détail, Air Algérie et les autres compagnies aériennes françaises opèrent actuellement une quarantaine de vols hebdomadaires entre la France et l’Algérie. Les compagnies aériennes effectuent alors ces vols au départ et vers des aéroports précisés. Il s’agit notamment des aéroports de Paris, Marseille, Lille, Lyon et Montpellier. Ajoutant à cela ceux d’Alger, Oran et Constantine, relate le site spécialisé Voyage DZ

Les ressortissants algériens qui vivent particulièrement en France jugent le nombre de vols actuel vers l’Algérie insuffisant. Dans ce sillage, Tawfik Khedim a envoyé une requête auprès du ministre des Transports. Le parlementaire a ainsi demandé l’augmentation des vols au départ d’autres villes françaises vers notre pays. Il a indiqué alors les souffrances des immigrés algériens avec le manque des vols. 

Algérie-France : Tawfik Khedim revient sur la cherté des billets de vols 

Dans le même contexte, Tawfik Khedim a souligné que les Algériens attendent la reprise des vols entre la France et l’Algérie depuis d’autres aéroports français. À l’image de ceux de Bordeaux, Nice et Toulouse. En outre, le Député a également appelé à renforcer les dessertes maritimes. Notamment, celles au départ de la France vers Oran et Annaba. Toujours d’après la source médiatique susmentionnée.    

Par ailleurs, le parlementaire a également soulevé la question des prix des billets de vols entre la France et l’Algérie. À ce propos, Tawfik Khedim a appelé les compagnies aériennes à revoir ces tarifs. Qui sont selon lui excessifs. Il a ajouté alors qu’il attend toujours le résultat de l’enquête lancée par le Premier ministre au sujet des prix des billets de vols.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes