29.9 C
Alger
29.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesFrontières fermées en Algérie : "Une stratégie gagnante", assure Mahyaoui

Frontières fermées en Algérie : “Une stratégie gagnante”, assure Mahyaoui

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le professeur Ryad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi de la pandémie, fait le point sur la fermeture des frontières qu’il considère d’un bon œil.  

Dans un entretien à TSA, ce dimanche 18 avril 2021, le professeur Ryad Mahyaoui s’est exprimé sur plusieurs sujets en rapport avec la situation sanitaire en Algérie, dont les frontières closes par mesure préventive. Le verrouillage a été un pari gagnant, selon le spécialiste.

Ce dernier estime qu’il a permis une certaine maitrise de la situation épidémiologique. Ryad Mahyaoui a jugé que cette décision des hautes autorités du pays a été fructueuse. Pour justifier son pont de vue, il invite à observer l’évolution de la situation épidémique dans notre pays.

- Publicité -

Ensuite, il incite à la comparer à celle du mois de mars 2020. De son avis, la divergence est flagrante et le mérite reviendrait en grande partie, d’après le médecin, aux restrictions aux frontières du pays. Pour ce qui est de l’ouverture et la reprise des vols internationaux, l’orateur se montre sceptique.

Reprise des vols extérieurs : “Le contexte mondial est dissuasif”, selon le médecin

Il a même avancé que la levée des mesures restrictives aux frontières n’est pour le moment pas d’actualité. Le contexte mondial n’encourage pas également à prendre cette décision de réouverture. L’interlocuteur du site d’information a noté que nombreux sont les pays qui renforcent davantage leurs dispositifs de prévention, dont le verrouillage des frontières.

Le médecin qui fait partie de l’instance sanitaire en charge de suivre l’évolution du coronavirus en Algérie déplore la hausse récente du nombre de cas infectés au virus et ses variants. Il a appelé alors à plus de prudence pour ne pas perdre les acquis obtenus jusque-là.

- Publicité -

Parmi eux, selon Pr Ryad Mahyaoui, la tenue de la prière des Tarawih, contrairement au Ramadan passé. Un manquement au respect des règles barrières conduira inévitablement à la régression du retour à l’état ordinaire des choses. C’est en gros de cette manière que l’intervenant a mis en garde contre le non-respect des consignes sanitaires. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -