16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesFrontières de l'Algérie : Vers un passeport sanitaire à la reprise des...

Frontières de l’Algérie : Vers un passeport sanitaire à la reprise des vols ? (vidéo)

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’arrivée des vaccins anti-Covid-19 a ravivé les débats autour de l’établissement d’un certificat vert. Va-t-on vers la mise en place d’un passeport sanitaire permettant de reprendre les vols réguliers internationaux et de rouvrir les frontières de l’Algérie ?

Alors que la Commission européenne est sur le point de présenter son projet législatif d’un passeport sanitaire en Europe, l’Algérie pourrait probablement faire adopter l’idée pour reconquérir le marché des vols internationaux et débloquer ses frontières. Si l’on se fie aux circonstances économiques, sociales et politiques particulières, on peut tout à fait imaginer une telle issue.

La campagne de vaccination, en vigueur depuis le 30 janvier dernier dans le pays, pourrait ouvrir les portes qui sont toujours verrouillées. Il convient de rappeler encore que la Commission européenne soumettra une proposition demain 17 mars 2021. Ce projet européen vise à mettre en place un passeport numérique certifiant le statut sanitaire des voyageurs.

- Publicité -

Ce certificat vaccinal tend à permettre graduellement aux Européens de se déplacer à l’extérieur de l’espace Schengen sans être tenus à se soumettre à des restrictions d’ordre préventif. Et pourquoi pas retrouver un semblant de “normalité” avant l’été. 

Lire aussi : Frontières de l’Algérie : Vers un passeport sanitaire pour aller en Europe ?

Alors que l’idée d’un passeport sanitaire européen se concrétise, l’Algérie semble se pencher, elle aussi, sur la question. « On ne peut pas dissimuler cette réalité. Si la pandémie continue d’évoluer dans le monde, la mise en place d’un passeport immunitaire sera alors nécessaire ». C’est en effet ce qu’a stipulé, hier lundi, le membre du Comité scientifique, Ryad Mahiaoui, sur le plateau de “Echorouk Morning”. 

Selon plusieurs experts interrogés dans l’émission susmentionnée, notre pays ne peut pas maintenir ses frontières fermées encore longtemps. Leurs propos s’inscrivent dans une perspective de préservation de l’économie nationale. Ils estiment que cette mesure de restriction anti-Covid-19 ne peut pas perdurer dans le temps pour des raisons économiques. Elle engendrera, souligne-t-on, une crise financière et sociale majeure. 

- Publicité -

« En tant que médecins, notre priorité est de lutter contre la propagation du virus virulent et ses mutations. Néanmoins, nous estimons qu’une éventuelle imposition d’un passeport sanitaire peut être la solution pour reprendre une vie presque comme avant ». C’est ce dont a fait part le chef d’unité d’hospitalisation du CHU Lamine Debaghine, le professeur Nazim Laraba en l’occurrence. 

| Sujet connexe : Air Algérie, ASL Airlines, Volotea, frontières.. Le point sur la situation

Force est de constater que l’instauration d’un certificat vaccinal au niveau des aéroports est encore un sujet prématuré pour le moment. Cela puisqu’elle n’est pas concomitante avec la possibilité d’avoir accès au vaccin à tous les niveaux de la société.

Les doses des antidotes chinois, russe et anglo-suédois que l’État s’est approprié s’avèrent encore insuffisantes pour atteindre une immunité collective. À ce rythme, le gouvernement algérien est encore incapable d’imposer aux citoyens un justificatif vaccinal. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -