Frontières Algérie : la non-conformité mène à la saisie de plus de 88.000 tonnes de marchandises

Frontières – Les services du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations (MCPE), en Algérie, ont procédé à la saisie de plus de 88.000 tonnes de marchandises pour non-conformité. Dzair Daily relate pour vous plus de détails à ce sujet dans la suite de son édition du samedi 23 juillet 2022.

En effet, le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations (MCPE), en Algérie, a procédé à la saisie de plus de 88.000 tonnes de marchandises pour non-conformité au niveau des frontières. Et cela, durant le premier semestre de l’année en cours.

Il s’agit de ce que souligne le dernier bilan du susdit département ministériel, repris par l’agence APSSelon le même bilan, depuis janvier 2022 jusqu’à juin dernier, l’intervention des inspections aux frontières a abouti au refus d’admission de 410 cargaisons. À savoir, une quantité de 88.080 tonnes de marchandises.

Soit une valeur estimée à 18,571 milliards de dinars. Par ailleurs, selon le département de Kamel Rezig, les opérations de contrôle des produits importés au niveau des frontières ont enregistré plusieurs infractions, environ 428.

En effet, les autorités concernées ont établi 120 procès-verbaux de poursuites judiciaires contre les contrevenants. De plus, 28.346 dossiers de déclaration d’importation des produits, précise le MCPE, ont été traités. Ces derniers sont d’une valeur de 1.256,68 milliards de dinars.

Le bilan global des activités de contrôle réalisé durant le premier semestre de l’année 2022

Le département de Kamel Rezig a réalisé un total de 1.122.736 interventions, dont 110.152 infractions. Ce qui a mené à l’établissement de 97.256 procès-verbaux de poursuites judiciaires. Il convient de noter qu’une augmentation considérable du nombre d’interventions et d’infractions a été enregistrée durant le premier semestre de 2022 en comparaison avec la même période de l’année 2021.

À savoir, plus de 37% pour les interventions des agents de contrôle et +76% en ce qui concerne les infractions. Par ailleurs, les services de contrôle ont saisi des marchandises pour une valeur globale de 1.006,548 millions de dinars. Ils ont en outre proposé la fermeture de 8.622 locaux commerciaux. Une intervention qui a permis de constater 4.558 infractions liées au défaut de facturation.

Parmi elles, on retrouve 510 qualifiées de factures fictives et de fausses factures. En sus, les services du MCPE ont effectué 488.782 interventions relatives au contrôle de la qualité et la répression des fraudes. En effet, 45.060 infractions ont été détectées.

Le ministère a établi 35.176 procès-verbaux de poursuites judiciaires. Et cela, en raison de défaut d’hygiène et salubrité ainsi que de tentative de tromperie du consommateur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes