Voyageurs Algériens

Frontières Algérie : Les conditions de Yousfi pour la reprise des vols

0
frontières algérie reprise vols
S'abonner :

Algérie – Le chef de service des maladies infectieuses à l’EPH de Boufarik, Dr Mohamed Yousfi, s’est exprimé, dans un entretien paru ce matin du 22 septembre, sur l’épineuse question de l’ouverture des frontières de l’Algérie et la reprise des vols suspendus depuis la mi-mars, en raison du coronavirus, Covid-19. Le médecin explique.

En effet, le spécialiste en infectiologie, Dr Mohamed Yousfi, a proposé les paramètres sanitaires à mettre au point, dans l’objectif d’effectuer une ouverture des frontières et une reprise des vols de/vers l’Algérie ; qui seront sûres et dépourvues de toute exposition au danger pandémique. Le chef de service à l’Établissement public hospitalier (EPH) de Boufarik ; dans la wilaya de Blida, s’est prononcé dans un entretien au site d’information ; Tout Sur l’Algérie – TSA.   

À ce sujet, le médecin a, en premier lieu, abordé le « transport aérien domestique ». L’interlocuteur du média en ligne indique « qu’il va falloir […] l’envisager » sérieusement. À vrai dire, et d’après les mêmes propos ; la condition sine qua non pour reprendre les vols nationaux ; réside dans le simple fait d’élaborer un protocole de prévention. Puis, « il suffit que le protocole sanitaire soit bien appliqué » ; assure-t-il.

Mais également, il doit y avoir, selon Yousfi, un suivi minutieux. C’est-à-dire « un contrôle », note donc l’orateur. Le retour du trafic aérien, domestique d’abord, ne permet pas aux autorités de baisser leur garde ; peut-on tirer des déclarations du praticien. « Il ne s’agit pas d’ouvrir ; et de laisser « à l’appréciation » des usagers ; et des transporteurs », prévient-il effectivement. Alors, « il faudra contrôler ; et prendre les mesures nécessaires ».

Quid des vols internationaux ?

En ce qui concerne « la reprise des lignes internationales ; cette question ne dépend pas uniquement de nous » ; explique l’intervenant. Celui-ci poursuit en soulignant que ladite reprise « dépend de la situation épidémiologique ; en l’Algérie et dans les autres pays ». Il est n’est pas possible, notamment, de saper l’aspect en relation avec la réciprocité ; explicite Dr Yousfi.

Ainsi, « la décision de la réouverture revient au gouvernement », affirme le spécialiste. Néanmoins, et sur le plan épidémiologique ; il est évident « qu’il va falloir mettre sur la balance la situation ; dans les pays avec lesquels on ouvre ». En fait, « c’est au cas par cas », récapitule Dr Mohamed Yousfi. Certaines voix, en revanche, se montrent sceptiques ; par rapport à l’ouverture à l’internationale ; estimant qu’elle va tarder davantage.

Cela pour cause de hausse du nombre quotidien des nouvelles contaminations ; au nouveau coronavirus, Covid-19, en Europe. Le président de la République, quant à lui, a récemment précisé que la décision n’est pas politique, mais relève de la science. Par conséquent, Tebboune a soutenu que seul le Comité scientifique est habilité à se prononcer là-dessus.

Article recommandé :  Vols de l’Algérie vers la France : ASL Airlines met à jour son programme

Algérie Poste : Le calendrier de versement des pensions de retraite dévoilé

Article précédent

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 22 septembre

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.