Frontières Algérie : Aucune date sur la reprise des vols commerciaux

Algérie – Depuis la suspension de l’ouverture des frontières algériennes, aucune date n’a été communiquée concernant la reprise des vols commerciaux. 

En effet, après plus de quatre (04) mois de suspension des frontières aériennes, terrestres et maritimes; aucune information sur une éventuelle ouverture n’a été évoquée par les autorités locales et aucun programme de reprise des vols n’a été prévu par la compagnie publique, Air Algérie, a indiqué le site spécialisé Voyager Dz. 

Ainsi, les seules informations communiquées à ce propos relèvent du dernier entretien que le président Algérien a accordé à France 24, où il reste ferme sur sa décision. Selon lui, une réouverture des frontières et une reprise des vols constituent un réel danger pour l’Algérie. Et pour cause, la pandémie continue de se propager et les chiffres ne font que s’accroître dans le monde.

De plus, le président de la république a déclaré aux médias nationaux que tant que le Coronavirus existe dans le monde, la réouverture des frontières ne sera pas d’actualité. 

La crise sanitaire en Algérie ne permet pas la réouverture des frontières 

Au vu de la hausse considérable des contaminations à l’échelle nationale, la réouverture des frontières algériennes reste lointaine, voir impossible, car la situation actuelle ne permet pas l’importation d’éventuels autres cas de contaminés au Coronavirus.  

De plus, l’Algérie continue encore à suivre des consignes de sécurité afin ralentir la propagation du Coronavirus; ainsi des réformes ont été mises en place par l’Etat, dont le port du masque obligatoire, un couvre-feu à 20 heures du soir et une suspension de la circulation inter-wilaya ce qui montre à quel point l’ouverture des frontières n’est pas proche.

Pour ce qui est des ressortissants Algériens bloqués à l’étranger, de nouvelles opérations de rapatriement vont être lancées d’ici là semaine prochaine de juillet a annoncé le Premier Ministre. Les autorités ont également préparé les hôtels où devront se loger pendant quatorze jours les rapatriés; toujours pour réduire au maximum les risques de contaminations.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes