AccueilActualitéFranceLe franco-Algérien Bencheikh tacle l’imam Chalghoumi

Le franco-Algérien Bencheikh tacle l’imam Chalghoumi

Islam – Le franco-Algérien Bencheikh qualifie l’imam Chalghoumi de « benêt » et d’« ânonnant » pour exprimer son exaspération face aux propos du porte-parole des musulmans en France et de ses agissements.

Effectivement, lors d’un entretien avec TSA Algérie, l’islamologue franco-Algérien Ghaleb Bencheikh a déclaré que l’imam Chalghoumi ne représente en aucun cas les musulmans de France. En premier lieu, Bencheikh a expliqué qu’il est inadmissible d’accepter les menaces de mort envers Chalghoumi. Il a également souligné que son intégrité physique ainsi que morale doivent être préservées.

Cependant, en dernier lieu, il a attesté que tout individu qui s’exprime sur l’islamisme radical, le terrorisme et l’antisémitisme ne peut être considéré comme porte-parole des musulmans de France. Il a décrit ces derniers comme outrés par cette situation. « Et ceux-ci sont, en effet, humiliés de voir un benêt ânonnant des mots convenus, le plus souvent sans finir ses phrases, parler en leur nom et présenté comme leur représentant. Ce n’est pas normal ! Sait-on qu’il a un effet repoussoir auprès des jeunes musulmans qui ne le considèrent nullement comme un modèle identificatoire ? On l’a même érigé récemment en grand philosophe afin de faire l’exégèse de l’œuvre d’Averroès; alors qu’il ne comprenait même pas les questions qui lui sont posées ! »

Nous comprenons par ces propos livrés à TSA Algérie que l’islamologue est indigné. Il estime que représenter Chalghoumi comme porte-parole est une attaque à l’intelligence des musulmans français et surtout à leur dignité. D’après ses propos, les imams qui sont dotés d’une intelligence et d’un certain niveau, sont mis de côté par les journalistes. « Savent-ils qu’il y a d’autres imams lettrés qui peuvent siéger sous la Coupole ? Nous avons des imams savants; on les laisse de côté et on fait venir toujours le même qui; avec son indigence intellectuelle, nous parle de poissons !! »

Bencheikh s’exprime sur l’affaire des caricatures et la fermeture d’associations et mosquées 

L’islamologue proclame que l’actualité chasse l’actualité en ce moment. Bien que ce soit le cas, il décrit la France comme étant vulnérable face à tous ces événements récents. D’après lui, entre crise sanitaire, crise économique et crise sociale, la France a beaucoup traversé. « C’est l’occasion d’affirmer qu’elle est en devenir et qu’elle aura un avenir. Il nous incombe à nous tous, qui nous disons hommes et femmes de bonne volonté; de faire en sorte que cet avenir soit radieux et que l’effusion de sang d’êtres innocents ne soit pas vaine. Ce sera l’avènement d’une nouvelle ère où les difficultés liées à la question épineuse islamique en France seront aplanies ».

Pour ce qui est de la fermeture d’associations et des mosquées, il atteste que si ces dernières ont un discours qui n’est pas républicain, il est normal de les clôturer. « Le discours immédiat sur la victimisation et la stigmatisation devient inaudible voire insupportable. » Il affirme même que c’est étrange que cela n’ait pas été fait plus tôt. Si l’institution concernée par la fermeture trouve que cela n’est pas normal; il informe que les responsables peuvent se tourner vers la justice pour avoir gain de cause.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes