France : le versement des pensions de retraite aux Algériens aurait été suspendu

France – La Caisse de retraite à l’Hexagone a annoncé, d’après un communiqué du Consulat général de France à Oran cité par Echorouk, le gel du versement des pensions des Algériens. On vous rapporte, ce lundi 6 septembre, plus d’informations sur ce sujet.

Mauvaise nouvelle pour les Algériens, pensionnés de la Cnaf ! La caisse de retraite des allocations en France a fait état de l’arrêt du paiement des pensions des Algériens. Il s’agit de ceux ayant exercé une activité salariale pendant des décennies sur le territoire français à des institutions et des entreprises françaises. Il s’agit de toute manière de ce dont nous informe le média arabophone Echorouk

En effet, désormais, les retraités algériens ayant travaillé en France ne pourront pas bénéficier des allocations de retraite. C’est de toute façon ce qu’a déclaré la Caisse de retraite en France. Chose à laquelle elle a procédé par le biais d’un communiqué destiné au Consulat général de France à Oran. La même instance a tenu à expliquer, à travers le même document, les paramètres de cette suspension.

Ainsi, l’établissement public français a précisé que la décision de la suspension du versement a été prise pour certaines réserves. Et ce, dans l’attente du traitement des dossiers des personnes en question. Effectivement, ledit organisme prévoit de mener des enquêtes approfondies sur les droits aux prestations. D’autant plus que des doutes planent sur le décès de bénéficiaires de pensions en monnaie étrangère.

Le consulat de France à Oran s’adresse aux retraités algériens

Il s’agit là encore de ce que mentionne le média généraliste susvisé. Selon la même source, la mesure adoptée par la Cnaf s’appuie sur plusieurs constats. Notamment, l’absence d’adresses fixes au niveau de la caisse. Ainsi que l’incapacité de certaines personnes à renouveler leurs dossiers de pensions. Certains assurés expatriés se retrouvent incapables de fournir les justificatifs exigés par l’organisme, à l’image des certificats de vie.  

Alors, la représentation consulaire française à Oran s’est empressée d’adresser plusieurs correspondances. Cela aux bénéficiaires suspectés de l’illégalité de leurs pensions. Le consulat d’Oran les a exhorté à fournir un certificat de vie. Cela dans un délais n’excédant pas deux semaines. C’est pour éviter route fraude. C’est toujours selon la même source médiatique.

Il est à signaler que l’Algérie représente le pays avec le plus fort pourcentage de retraités qui reçoivent des bourses de retraite. En effet, la Caisse de pension française a compté l’année dernière, plus de 360.000 pensions. On les a versées directement aux retraités ou à leurs veuves résidant en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes