AccueilActualitéFranceFrance/titre de séjour : les Algériens face à une nouvelle condition

France/titre de séjour : les Algériens face à une nouvelle condition

France – Le gouvernement français vient de dévoiler une nouvelle condition que les Algériens doivent remplir afin d’obtenir leur titre de séjour. Dzair Daily vous en dit davantage dans la suite de cet article du vendredi 2 décembre 2022.

La France ne cesse de durcir les critères d’octroi de titres de séjour aux étrangers,  notamment les ressortissants algériens, qui doivent désormais cocher une nouvelle condition afin de décrocher la reconnaissance au droit de résider légalement au sein du territoire métropolitain. Ainsi, les concernés sont, dans un premier temps, tenus d’effectuer un test de langue française. 

Il s’agit là d’une information que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar. Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, multiplie les efforts pour contenir le flux d’immigrés en France. Le fléau de l’immigration clandestine étant principalement issu de l’Algérie et du Maroc, le susdit responsable a présenté un nouveau projet de loi. Ce dernier comporte alors des règles plus strictes contre les résidents clandestins. 

Outre ce projet de loi, Gérald Darmanin a annoncé que les étrangers souhaitant s’installer en France de manière légale doivent remplir une condition d’intégration. Une exigence qui consiste, pour les demandeurs de titres de séjour, à passer un test de compétence en français. 

France : Darmanin durcit les conditions d’octroi de titres de séjour

Dans le détail, les étrangers désireux d’obtenir leurs titres de séjour, qu’ils soient étudiants ou concernés par le regroupement familial, doivent passer un test de français. Les demandes du susdit document de l’année prochaine devront ainsi comporter un test de compétence en langue de Molière. 

Cette nouvelle condition est aussi valable pour les étrangers ayant déjà un titre de séjour. Gérald Darmanin a indiqué que toute personne ne maîtrisant pas la langue française ne pourra pas prétendre à l’obtention du certificat de circulation.

Le ministre a notamment souligné que les étrangers devront passer un test de français, type TCF ou équivalent. S’ils ne réussissent pas leur examen, la résidence leur sera retirée et ils retourneront vers leur pays, a-t-il encore fait savoir. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes