France

France : Témoignage vidéo des deux Algériennes agressées à Paris

0
France algériennes Paris
S'abonner :

France – Une soirée d’horreur au pied de la Tour Eiffel à Paris pour cinq femmes algériennes de France et quatre enfants qui ont subi, dimanche dernier, l’assaut de deux agresseuses munies d’un couteau et d’un couple de chiens. Voici le témoignage de Hanane. Elle y était et a failli y passer ainsi que ses gosses.

L’une des victimes, présentées sur les réseaux sociaux comme étant des Algériennes voilées, de cette tentative d’homicide volontaire, survenue au Champ-de-Mars au pied de la Tour Eiffel à Paris en France, s’est remémorée les évènements, face caméra. Et a ainsi livré son témoignage. Dans une vidéo diffusée sur la toile ce 21 octobre 2020.

La dame évoque le souvenir de cette nuit-là comme étant celui d’un choc physique et émotionnel intense. Les femmes et les enfants formaient un groupe de neuf personnes en tout. Ils se dirigeaient vers l’aire de jeux située sur le Champ-de-Mars, quand deux chiens s’approchèrent d’eux. Les enfants prirent peur. C’est là en fait qu’à leur insu, leur calvaire s’apprêtait à commencer.

Hanane et toute sa famille ignoraient en ce moment-là qu’en demandant aux propriétaires d’éloigner leurs animaux, ils allaient allumer la mèche à une altercation d’une violence inouïe. « Sales arabes ! ». « On fait ce qu’on veut, on est chez nous ! ». C’était de la sorte que rétorquèrent les agresseuses présumées à la requête d’attacher leurs chiens.

Plainte pour « injures raciales » : La police française incrédule

« On est là depuis 16h00 et personne ne nous a dérangés », avaient-elles ajouté pour signifier que les femmes et leurs enfants les dérangeaient. L’une des dames agressées, Kenza en l’occurrence, est sortie de cette confrontation avec le visage tailladé. Le coup de couteau a également touché son poignet. Elle a en effet eu droit à une plaie de 10 cm de longueur.

Amel a malheureusement eu beaucoup moins de « chance ». Poignardée à six reprises, elle a une perforation au niveau du poumon. Elle se retrouve toujours à l’hôpital. Finalement, ce sont les vendeurs travaillant sur place qui ont couru à l’aide de ces Algériennes agressées en présence de leurs enfants.   

La police parisienne, quant à elle, préfère temporiser quant au caractère raciste de l’agression à l’arme blanche. Malgré les éléments apportés par de nombreux témoins oculaires, proteste Hanane hébétée, les enquêteurs hésitent encore. Cela en ce qui concerne donc l’aspect du crime en liaison avec leur voile et/ou leur origine ethnique.  

Article recommandé :  France : Une députée française veut « sauver » les chrétiens d'Algérie

Algérie : Des députés appellent à la baisse des impôts et taxes

Article précédent

Vols Algérie – France : Air Algérie programme une liaison spéciale

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.