AccueilActualitéFranceFrance : les sans-papiers algériens dans le collimateur

France : les sans-papiers algériens dans le collimateur

France – Les autorités françaises font des sans-papiers algériens leur cible numéro un. Dzair Daily relate pour vous tous les détails à ce sujet dans son édition de ce jeudi 1er décembre 2022. Ça se passe dans les quelques lignes qui suivent. 

Effectivement, le gouvernement français semble décidé à mener une lutte contre le phénomène de l’immigration clandestine. Dans son viseur notamment, les sans-papiers algériens présents en France. L’élément déclencheur de cette chasse aux sans-papiers : l’assassinat de la petite Lola tuée par une harraga algérienne. Le média Algérie 360 rapporte l’information.

La guerre déclarée contre cette catégorie de migrants par le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, prend une autre tournure. Après la crise de travail et le blocage des applications de livraison, place désormais aux arrestations. Partout en France, une vague d’arrestation s’effectue au quotidien par les services de l’ordre français.

En effet, la police accentue sa poursuite des personnes en situation irrégulière dans tous les lieux publics. L’affaire a pris des proportions importantes. Ce qui a engendré un sentiment de peur chez de nombreux sans-papiers maghrébins qui craignent d’être arrêtés puis renvoyés dans leurs pays respectifs.

Les policiers rendent la vie dure aux sans-papiers algériens

En fait, le ministre français a affirmé que la nouvelle loi qui sera examinée au début de l’année prochaine porte une série de mesures à même de permettre l’exécution de ces décisions à l’avenir. C’est dire que la France semble décidée à mettre définitivement fin au problème lié aux clandestins clairement indésirables.

Le projet de Darmanin propose une nouvelle voie de régularisation pour les sans-papiers, mais surtout un durcissement des règles contre l’immigration illégale. Du coup, les Algériens qui sont en situation irrégulière, se voient pris en cible par cette mesure inattendue. Ils sont systématiquement soumis au contrôle de leurs documents, et dans la plupart du temps, placés directement en garde à vue.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes