25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : des responsables marocains sous mandats d'arrêt

France : des responsables marocains sous mandats d’arrêt

Publié le

- Publicité -

France – Des mandats d’arrêts ont été livrés à l’encontre de plusieurs responsables marocains. L’équipe de Dzair Daily vous dévoile davantage d’informations à ce sujet, dans la suite de cette nouvelle édition du 14 février 2023.

La justice belge a livré des mandats d’arrêt à l’encontre de plusieurs responsables marocains en France. En effet, l’autorité concernée a transmis aux autorités françaises un formulaire juridique et l’ordre pour procéder à l’arrestation sous mandat de certains responsables de nationalité marocaine. Tous les détails sont à découvrir dans les quelques lignes qui suivent. 

Au fait, cette affaire rentre dans le cadre de l’enquête menée par la justice belge sur le scandale de corruption au Parlement européen. Ainsi, nombreux sont les responsables marocains qui risquent leur arrestation, lors de leurs arrivées sur le territoire de l’Hexagone. Il s’agit de ce qu’a rapporté le journal français Le Figaro, apprend-on par le biais du quotidien Echorouk dans son numéro. 

- Publicité -

Il est utile de noter que les autorités belges continuent d’enquêter sur l’affaire de corruption au Parlement européen. Sachant que les responsables marocains ont été impliqués dans l’influence des politiques européennes. Et ce, concernant la décolonisation du Sahara occidental. Ainsi que la question des droits de l’homme au Maroc. Retrouvez plus de détails sur l’affaire dans la deuxième partie de l’article présent.

France : des responsables européens arrêtés 

Selon la même source médiatique, les forces de la sécurité belge sont parvenues à l’arrestation de plusieurs personnalités de l’arène européenne. Soit depuis la révélation de cette affaire. Parmi les détenus, nous pouvons citer, entre autres, l’ancien député italien du Parlement européen, Antonio Panzeri. 

Cet ancien responsable a été arrêté en tant que principal suspect du scandale. Sachant que cet homme politique italien a reconnu avoir reçu des cadeaux et des privilèges de l’actuel ambassadeur du Maroc en Pologne. Cela afin d’influencer les décisions du Parlement européen.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -