France : « Pas de prière de l’Aïd dans la mosquée », malgré la réouverture

France – Le Conseil français du culte musulman est clair là-dessus. L’organisation appelle la communauté musulmane de l’Hexagone à faire preuve de bon sens. Accomplir à la maison la prière de l’Aïd El Fitr est un geste responsable. La mosquée ne peut accueillir des foules de prieurs sans impliquer un risque accrue de contamination au Coronavirus.

Abdallah Zekri, secrétaire général du bureau exécutif du CFCM, invite ainsi les musulmans de France à la sagesse. Selon lui, les gestes barrières doivent primer sur tout le reste durant la fête de l’Aïd el Fitr 2020 en France. De ce fait, le responsable associatif appelle à accomplir la prière religieuse chez soi.

L’intervenant a affirmé que la mosquée doit rester inaccessible pour les cérémonies impliquant l’afflux de grands nombres de prieurs.Le cadre du Conseil français du culte musulman dit que la prévention contre le virus y oblige. Donc la mosquée n’accueillera que les prières quotidiennes, peut-on tirer des propos évoqués plus haut. 

Le SG s’est exprimé ce samedi sur la station de radio locale France Bleu Gard Lozère. Parallèlement à son passage radiophonique, son organisation publie un communiqué allant dans le même sens. « La reprise des cérémonies religieuses dans les mosquées ne peut avoir lieu à l’occasion des grands rassemblements. Des réunions « telles que la fête de l’Aïd ou la prière de vendredi » en France; précise le document du CFCM.

« Aucun pays musulman n’a ouvert ses mosquées », rappelle Zekri

« Regardez à l’étranger : aucun pays musulman n’ouvre ses mosquées, fait-il noter. C’est un problème de santé publique. Le problème religieux vient après la santé des français et des françaises. Il n’est pas question que les mosquées ouvrent. La prière, le bon dieu peut bien l’entendre si vous la faites chez vous ».

« Je comprends les gens qui habitent dans des HLM, assure l’orateur. Sur le palier, les portes sont ouvertes, les enfants des uns vont chez les autres. Mais s’il-vous-plaît, gardez les gestes barrières. Après l’Aïd, on se reprendra dans les bras, joyeux d’avoir vécu et vaincu cette maladie. »

Le communiqué du CFCM indique également que « le gouvernement autorise la reprise des cérémonies religieuses ». Mais « strictement encadrées et sous la responsabilité des organisateurs ». Toutefois, les autorités recommandent « fortement une reprise des cérémonies à partir du 3 juin 2020. Cela laissera le temps de voir l’impact du lever du confinement du 11 mai 2020 sur la situation sanitaire de notre pays ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes