11.9 C
Alger
11.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : « Pas touche à mon Hijab », hashtag pour faire...

France : « Pas touche à mon Hijab », hashtag pour faire entendre les femmes musulmanes

Publié le

- Publicité -

France – Pour exprimer leur frustration à l’égard de l’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires, des femmes musulmanes ont levé haute leur voix tout en envahissant les réseaux sociaux avec l’hashtag « Pas touche à mon Hijab ». 

Tout est sûrement allé crescendo comme un effet domino ! Une seule voix américaine a incité de nombreuses autres, majoritairement françaises, à prendre le relais pour contester leur refus catégorique à l’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires. Pour se faire entendre, ces femmes musulmanes font tomber une pluie d’hashtags « Pas touche à mon Hijab » qui s’abat depuis des jours sur la France.

Avec une fierté de lions, elles enfilent leur hijab et se prennent en photos. Pour se solidariser, elles ajoutent l’hashtag en question, souvent couplé d’une légende forte et révoltante. Elles cliquent sans la moindre hésitation sur « publier » pour faire vibrer les réseaux. Les premières à avoir utilisé l’hashtag sont des femmes avec des mots qui pèsent sur les sociétés. 

- Publicité -

Il s’agit, entre autres, de la députée américaine Ilhan Omar et de la journaliste libano-américaine Noor Tagouri. L’hashtag en question a par la suite pris de l’ampleur pour connaître, en un temps record, un écho mondial. Pour en connaître plus sur leurs revendications, le quotidien Le Parisien s’est donc rapproché de quelques femmes musulmanes. 

« Pas touche à mon Hijab » : Des intellectuelles qui osent 

Dans un article paru ce dimanche 18 avril 2021, le journal français a rapporté leurs dires. Mona, l’une de ses femmes de paroles, est interne en huitième année de médecine. Elle dit vouloir être considérée comme une « personne entière ». Une femme apte à « décider » pour elle-même, se décrit-elle.

Hiba est une autre voix aussi puissante que toutes les autres. Elle est vice-présidente de l’association européenne musulmane FEMYSO. Pour elle, se voiler les cheveux est un choix personnel. « C’est notre éducation », ajoute-t-elle. 

- Publicité -

Elle se sent épaulée par toutes les femmes qui participent au « mouvement ». Néanmoins, ce qu’elle voudrait voir traduire sur la vie de tous les jours ou les réseaux sociaux, c’est le soutien de toute la gent féminine en France, « peu importe leur religion et leur origine », souligne-t-elle.

Toujours en réaction au vote du Sénat en faveur de l’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires, Myriam a sorti la grosse artillerie pour dire « non ». Cette instagrameuse suivie par des milliers de personnes porte le hijab depuis ses 17 ans. Pendant quatre entières et longues années, Myriam avait vu ses demandes de travail refusées à maintes reprises. Aujourd’hui, elle veut voir des changements concrets.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -