France : Vers l’ouverture des frontières aux Algériens vaccinés ?

France – La Commission européenne a proposé, ce lundi 03 mai 2021, à ses États membres, l’ouverture de leurs frontières et donc autoriser l’entrée des touristes vaccinés dont des Algériens au sol européen.

- Advertisement -

En effet, la Commission européenne s’est manifestée, ce lundi 03 mai 2021. Dans le détail, l’institution en question a en fait proposé à ses 27 États membres dont la France, l’ouverture de leurs frontières nationales à tous les touristes vaccinés, parmi eux les Algériens. Pour reprendre les mots exacts qu’a employés l’exécutif européen ; il est question d’assouplir « les restrictions aux déplacements non essentiels vers l’UE ».

Cette mesure permettrait alors « de tenir compte de la progression des campagnes de vaccination ». En plus de « l’évolution de la situation épidémiologique dans le monde ». C’est du moins ce qu’a été mentionné sur le site web officiel de l’Union européenne. L’exécutif a précisé par la même occasion que lesdits déplacements peuvent s’effectuer pour des raisons « non essentielles ».

Quelles sont les conditions imposées par l’UE pour permettre l’arrivée de voyageurs étrangers dans le territoire de ses États membres ?

Ainsi, et par mesure de sécurité ; la Commission européenne a proposé l’ouverture des frontières aux touristes du monde entier avec des conditions bien précises. Cela afin de limiter au maximum la propagation du coronavirus. Selon le texte publié par l’institution ; il est permis aux personnes « provenant de pays connaissant une bonne situation épidémiologique » d’accéder aux pays qui composent l’Union européenne. 

Ce n’est pas tout, car l’organisme européen a également cité les voyageurs ayant reçu la dernière dose recommandée d’un vaccin anti Covid-19. À condition que ce dernier soit autorisé par l’UE. Par ailleurs, et si toutefois cette décision voit le jour ; il est important de préciser que les voyageurs intéressés doivent être vaccinés 14 jours au moins avant de pouvoir bénéficier de cette autorisation.

À propos des enfants qui ne sont d’ailleurs pas concernés par la vaccination ; ils pourraient voyager en ayant effectué un test PCR seulement. Celui-ci doit bien évidemment être récent et dater de moins de 72 heures, précise la commission par le même biais. « Les États membres pourraient aussi exiger des tests supplémentaires après leur arrivée », note encore l’UE.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes