FranceSociété

France : Les médecins du Maghreb en première ligne face au Coronavirus

0
médecin algérien france
S'abonner :

France – « Près de 50.000 médecins », venus du Maghreb, dont l’Algérie; de l’Afrique sub-saharienne « ou du Moyen-Orient, pratiquent leur art dans l’Hexagone », rapporte le média russe RT. Ils forment depuis le début de la crise sanitaire, le premier rang du corps médical au front contre la propagation de la pandémie sur le sol français.

En France, indique le média d’actualité « les associations médicales algériennes sont les plus nombreuses, comme l’Association des Médecins Algériens en France; et l’Association des Médecins d’Origine Algérienne de France. Elles revendiquent (à elles seules) plus de 15.000 praticiens algériens » contre 10.000 médecins marocains, 7.000 à 10.000 tunisiens, 2.000 libanais et 7.000 syriens.

Tous ces professionnels qui ont fait le serment d’Hippocrate; exercent leurs nobles fonctions en France dans des conditions frappées par la précarité; car le statut de médecin obtenu dans leurs pays d’origine ne leur est pas reconnu par les institutions de la République française. 

Ainsi, le salaire moyen du médecin diplômé en France est de 2500 euros; tandis que celui du détenteur d’un diplôme extra-européen reçoit en moyenne et pour les mêmes tâches que son homologue français 1500 euros. Cependant, on a toujours eu besoin d’eux et ils ont à chaque fois répondu présents; mais jamais on leur a accordé les mérites et la reconnaissance légale qui leur sont dues. Aujourd’hui encore et face au Coronavirus les premiers sollicités sont ses praticiens; non entièrement reconnus et mal-payés.

D’ailleurs « le premier médecin tombé dans ce combat s’appelle Jean-Jacques Razafindranazy. Il était originaire de Madagascar »; explique notre source. « A 67 ans, alors en retraite, il n’a pas hésité; dans l’Oise au cœur du foyer d’infection; à se porter volontaire pour grossir les troupes » menant la bataille pour contrecarrer le fléau viral.

« Sa mort ému toute la France ». En sus depuis le décès de Razafindranazy; « on ne fait plus le compte de ces soignants nés hors de France et infectés par le Coronavirus, Covid-19 ».

Vers la régularisation en raison du Coronavirus ?

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire induite par l’apparition du nouveau Coronavirus, Covid-19; des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent et disent à qui veut l’entendre que la situation; dans laquelle évoluent péniblement en France les médecins étrangers; est injuste et doit cesser. C’est dans ce sens  que plusieurs milliers de personne ont procédé à la signature d’une pétition exigeant la régularisation de cette catégorie de praticiens.

 « Vous êtes de quels pays ? »; a demandé Emmanuel Macron « aux dizaines de chercheurs en virologie et épidémiologie qu’il a croisées lors de sa visite à l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection de Marseille; dirigé par le professeur Didier Raoult.

« Burkinabés, Sénégalais, Tunisiens, Maliens, Marocains, Algériens et Libanais… », ont-ils rétorqué au chef de l’Etat qui les a remercier « de participer à l’effort collectif »; rapporte RT qui s’interroge si « cette formule de politesse » de celui-ci aura ou non « un lendemain ».

Au reportage de la chaîne d’actualité française France 24; dédié aux praticiens étrangers engagés aux devants du front dressé contre l’épidémie qui se demandent sur le sort qui leur sera réservé après la crise, et si l’Etat français considéra enfin à mettre un terme à la discrimination envers eux, un internaute a réagit en commençant sèchement qu’on va les oublier comme ça était le cas pour « leurs grands-parents tirailleurs (allusion faite aux soldats des anciennes colonies françaises en Afrique qui ont combattu aux côtés de la France dans le seconde guerre mondiale)».

Pour rappel, les praticiens à diplômes hors Union Européenne (PADHUE), dont 5.000 algériens en attente de régularisation; ont adressé une lettre ouverte (revendiquant la fin de la discrimination) au Premier ministre français, Édouard Philippe, signée conjointement par treize (13) émérites médecins français dont trois d’origine Algérienne. 

Devise : Baisse de l’Euro face au Dinar Algérien sur le marché noir

Article précédent

Algérie : Prolongation du confinement, une nouvelle date fixée

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires