AccueilActualitéFranceFrance : Jordan Bardella succède à Marine Le Pen pour diriger le...

France : Jordan Bardella succède à Marine Le Pen pour diriger le Rassemblement national

France – Jordan Bardella a accédé, ce samedi 5 novembre 2022, à la présidence du Rassemblement national (RN), remplaçant ainsi la présidente sortante Marine Le Pen. Dzair Daily vous dévoile davantage d’informations à propos de ce sujet dans les lignes qui suivent.

Jordan Bardella a été largement élu à la tête du Rassemblement national (RN), ce samedi 5 novembre, et prend ainsi la suite de Marine Le Pen. À seulement 27 ans, le président du RN par intérim a été préféré, par les militants, à Louis Aliot, maire de Perpignan, selon les résultats proclamés lors du 18e congrès du parti, à Paris.

En soi, la nouvelle n’a rien d’une surprise en France. Le député européen a déjà été nommé président par intérim du parti en septembre 2021. Il était le grand favori de cette élection.

Avec 85 % des voix il prend ainsi la succession de Marine Le Pen. Pour la première fois depuis la création en 1972 du Front national (FN), devenu Rassemblement national (RN), ce ne sera pas un membre de la famille Le Pen qui dirigera le parti. 

« C’est une originalité, en effet, mais je m’inscris de facto dans les pas de Marine Le Pen. Mon objectif est de faire le changement dans la continuité », a assuré le désormais nouveau patron du RN. Il s’agit là de ce que rapporte le média français Franceinfo dans son édition d’aujourd’hui.

Marine Le Pen ne décampe pas pour autant du parti 

Louis Aliot, son rival, aussi, se revendiquait de la ligne suivant les pas de Marine Le Pen. En fait, la concurrence entre les deux hommes, aux deux visions complètement distinctes, a donné lieu à quelques échanges de tirs en interne. Les supporters de Louis Aliot dénonçaient, notamment, un match joué d’avance. 

Par ailleurs, Jordan Bardella, quant à lui, a dores et déjà annoncé qu’il compte adopter la posture de conciliation. Cela, en proposant de nommer Louis Aliot vice-président du parti. Marine Le Pen, de son côté, assure rester au chevet du parti.

« Je ne quitte pas la présidence du mouvement pour partir en vacances », a toutefois tenu à préciser la présidente sortante du RN, avant de conclure : « Je reste pleinement mobilisée ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes