France : Jordan Bardella (RN) attaque les propos de l’ambassadeur d’Algérie

France – Le président par intérim du Rassemblement national en France, Jordan Bardella, s’en est pris à l’ambassadeur d’Algérie suite à ses propos adressés à la diaspora. Découvrez les détails dans les prochaines lignes, ce mardi 19 octobre 2021.

En effet, durant la première semaine du mois courant, les relations bilatérales entre notre pays et l’Hexagone sont entrées dans une zone de turbulences. Après avoir été rappelé par le Président, Mohamed Antar Daoud est revenu en terre française. À son retour, il s’est exprimé sur la diaspora qui se trouve prise en tenaille dans ces conflits. Toutefois, Jordan Bardella ne digère pas les propos de l’ambassadeur d’Algérie en France.

Effectivement, le patron par intérim du RN n’a pas lésiné sur ses mots pour critiquer l’ambassadeur d’Algérie. Le conseiller régional de l’Ile-de-France a dénoncé fermement l’attitude du représentant diplomatique algérien. Chose à laquelle il a procédé par le biais d’un post publié sur son compte Twitter. 

« L’ambassadeur algérien appelle la communauté algérienne à faire levier pour intervenir dans la politique française. Avec ses génuflexions permanentes, Emmanuel Macron a fait de la France un paillasson », a écrit le président du parti fondé par Marine Le Pen. En outre, l’homme politique français est, par la suite, allé très loin. Il a sèchement critiqué l’État algérien en le qualifiant de « corrompu et arrogant ».

Lydia Guirous s’exprime sur les déclarations de l’ambassadeur d’Algérie

Il sied de noter que les critiques portées contre l’ambassadeur ne sont pas l’apanage de Jordan Bardella. Lydia Guirous, l’ancienne porte-parole du parti de droite l, Les Républicains (LR), s’est manifestée à son tour. La femme politique née en Algérie a dénoncé « la provocation » de Mohamed Antar Daoud. Selon elle, il s’agit « d’une invitation au communautarisme », a-t-elle déclaré sur le plateau de Sud Radio.

Il convient de rappeler que l’ambassadeur algérien en France a récemment lancé un appel à la diaspora algérienne. Le diplomate aen effet exhorté les ressortissants installés à l’Hexagone à intervenir dans la politique algérienne et française. Selon lui, l’écartement de la communauté algérienne est « inadmissible ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes