France : des harragas algériens rejoignent l’armée (Légion étrangère) ? 

France – Dotés d’une bonne forme physique, de nombreux harragas algériens ayant atteint l’autre côté de la méditerranée auraient fait le choix de rejoindre l’armée pour subvenir à leurs besoins. Découvrez davantage à ce sujet ce 4 octobre 2021.

Les harragas, il s’agit des migrants tentant par milliers annuellement, la traversée clandestine de la Méditerranée en direction de l’Europe. En quête d’un meilleur avenir, ils quittent clandestinement le pays. Une fois sur le sol du Vieux Continent, ils se mettent à la recherche d’un travail. Selon le média francophone Jeune Indépendant, plusieurs harragas algériens en France choisiraient de rejoindre l’armée en intégrant la Légion étrangère.

En effet, les jeunes algériens sont de plus en plus nombreux à tenter l’immigration illégale pour fuir le manque d’opportunités. Toutefois, la vie clandestine en France n’est pas tout à fait rose. Déjà difficile depuis longtemps, elle s’est encore compliquée avec l’arrivée de la crise sanitaire. Ainsi, pour pouvoir survivre et régulariser leur situation, des harragas seraient prêts à exercer tous les métiers même les plus difficiles.

Sans papiers, mais pas sans espoir ! Accablés par la situation critique dans laquelle ils se trouvent, les migrants clandestins font des pieds et des mains pour subvenir à leurs besoins. Certains opteraient pour une carrière dans l’armée française. Dans l’espoir de garantir un meilleur avenir à eux et à leurs familles, ces harragas algériens auraient rejoint le corps militaire de la Légion étrangère, disposant d’un commandement particulier.

Légion étrangère :  « un espoir de régularisation des sans-papiers » 

C’est ce que affirme le média francophone susmentionné qui cite comme source les membres des familles de migrants. Outre le salaire qui ferait saliver les jeunes algériens, un autre paramètre serait derrière l’exercice de cette profession. Les sans-papiers s’intéressent donc au contrat de travail afin de régulariser leur situation ou bien même pour demander la naturalisation française au bout de quelques années.

Il convient de noter que les candidats algériens acceptés seraient nourris et logés gratuitement. Les nouveaux recrutés percevraient un salaire de départ de 1.280 euros mensuellement. C’est selon les déclarations d’un père d’un migrant faites au média susvisé. Un chiffre séduisant aux yeux de ces harragas

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes