AccueilActualitéFranceFrance : Un grand rassemblement d'entrepreneurs et étudiants Algériens

France : Un grand rassemblement d’entrepreneurs et étudiants Algériens

France – Une délégation de chefs d’entreprises algériens, de cadres, d’universitaires et de l’élite de la communauté nationale en France s’est réunie au sein d’une coordination unifiée. Cela pour faire parvenir leurs messages aux autorités françaises ; contre les obstacles et les discriminations auxquels elles sont confrontées. Le lobby des Algériens de France, rassemblant notamment des entrepreneurs et des étudiants, s’apprête à naître.

Un bloc de franco-algériens se mobilise en effet dans l’objectif de défendre les intérêts de notre communauté là-bas ; en créant la plus grande association qui les rassemblera. Le but étant d’évincer les embûches qui les freinent que ce soit en tant qu’entrepreneurs ou étudiants Algériens en France, notamment à la lumière de la propagation de la pandémie du coronavirus. Cette démarche exprime clairement une tendance algérienne à former un groupe de pression (Lobby) fort en France, a rapporté hier le journal Echorouk.

Majid Touhami, architecte ; et urbaniste algérien résidant à Paris ; a déclaré à Echorouk que lors de sa rencontre avec Patrick Karam ; vice-président de l’Île-de-France (Paris et sa banlieue) ; le bloc a soulevé plusieurs points dont souffrent les chefs d’entreprises algériens ; les cadres ; les étudiants et l’élite en France. Ceci est principalement dû à la difficulté d’accès des étudiants aux formations ; à la discrimination exercée dans leur droit de trouver un emploi, au manque d’agrément ; pour l’octroi de prêts aux entreprises. Cela dans le cadre de la relocalisation, ainsi que l’accès aux postes représentatifs de l’élite algérienne dans la région « Île-de-France ».

Algériens de France : Dons de 30.000 € pour 300 étudiants

Selon Majid Touhami, qui, d’après Echorouk, dirige l’Union des hommes d’affaires franco-algériens en France, le bloc algérien a pu présenter des propositions claires et tangibles ; auxquelles les hommes d’affaires franco-algériens pourraient participer ; au vu de la situation économique difficile, notamment en raison de la pandémie du Covid-19 ; et en faveur de nombreux étudiants ; dont certains vivent dans des conditions financières difficiles. Ils doivent faire face à de nombreuses difficultés pour poursuivre leurs études, et certains d’entre eux sont restés cloîtrés dans la résidence universitaire ; ou dans leurs appartements. Ce qui les a rendus terriblement isolés.

L’Union des hommes d’affaires franco-algériens de la région parisienne (Île-de-France) a, par ailleurs, financé plus de 300 étudiants. Pour un montant de près de 30.000 euros ; toujours selon les propos de Touhami recueillis par le média arabophone. Des dons directs ont été faits à certains étudiants et associations étudiantes. Le syndicat a également équipé les étudiants de matériel électronique. Y compris une carte SIM. Les cartes de réduction pour les magasins d’alimentation aussi ; et des repas pour les étudiants les plus impactés. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes