France : Gérald Darmanin parle de ses origines algériennes

France – Lors de l’inauguration d’une rue en France au nom de son grand-père, le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin évoque ses origines algériennes.

Avec les élections présidentielles en France 2022 qui se rapprochent, les débats en faveur ou contre l’immigration à l’Hexagone s’accentuent. C’est donc durant une inauguration à laquelle le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a procédé que ses origines algériennes ont refait surface. Ainsi, le républicain clame sa fierté d’être issu d’une famille d’immigrés d’Algérie.

Dans le détail, le responsable a baptisé une rue au nom de son grand-père maternel, l’Algérien, Moussa Ouakid. C’était dans la commune française de Hasnon, située dans le dans le nord de la France. Une rue qui portera désormais le nom de l’adjudant-chef qui est parti des Aurès pour combattre pour la France en 1944, déclare-t-il dans un Tweet.

À cette occasion, le ministre a rendu hommage dans son discours aux « 300.000 combattants musulmans qui sont partis libérer la France ». Par conséquent, le gérant des affaires intérieures françaises a tenu à rappeler que 80 % de ces tirailleurs du Maghreb sont morts pour ce pays. Des noms qui témoignent de la République française malgré la haine de certains, rétorque-t-il.

Retour aux sources : Gérald Darmanin visite la terre natale de son grand-père

Cela fait bientôt un année, à savoir en novembre dernier que le ministre Darmanin s’est rendu à la ville natale de son grand-père maternel à Mostaganem. Plus exactement à Ouled El Ghali dans la commune de Mansourah. À ce propos, il s’agit de Moussa Ouakid, un Algérien qui a combattu avec l’armée française pendant la Seconde Guerre mondiale. Cela contre les Nazis dans le nord de la France.

En conclusion, pour le petit-fils d’émigré qu’il est, Gérald Darmanin se dit honoré d’être ministre de l’Intérieur de la France. En insistant que sa préoccupation n’est pas l’Islam. Car, il porte un grand respect envers cette religion. C’est donc un combat contre l’Islam extremiste dont il est question, ajoute-t-il face aux discours islamphobes qui en font de l’Islam une crise sécuritaire. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes