France : vers l’expulsion de harragas algériens à bord de Corsica Linea

France – Dans une démarche semblable à celle de l’Espagne, la France décide d’expulser des harragas algériens par l’intermédiaire de Corsica Linea. Une première dans l’histoire du rapatriement des clandestins de l’Hexagone. Retrouvez toute l’actualité à ce sujet dans cette édition du 25 mai 2022. 

Quitter son pays natal pour s’installer ailleurs en est une dure épreuve. Qu’en est-il alors de l’émigration clandestine ? Toutefois, ce fléau social s’est répandu de manière constante dans tous les pays occidentaux. Malheureusement, l’Algérie est comptée parmi ces pays où de nombreux candidats quittent son territoire pour partir en Europe. La France se résout de renvoyer des harragas algériens via une traversée de Corsica Linea. 

En effet, la France regorge de voyageurs clandestins de toutes nationalités. Apparemment lassée par cette situation, la France a décidé d’exécuter l’expulsion de migrants illégaux algériens. Selon l’administration de la police marseillaise, l’opération se fera pour la première fois par voie maritime.

Africa Intelligence a rapporté dans son édition d’hier que le secrétariat général pour l’administration de la police (SGAP) de Marseille qui dépend du ministère de l’Intérieur, a conclu le 14 mai deux contrats. Les 2 accords porte sur la destination Algérie ainsi que la Tunisie.

Escorte garantie par Corsica Linea

Cela avec l’entreprise de transport maritime Corsica Linea. Ce transporteur effectue régulièrement des liaisons avec les pays du Maghreb. De ce fait, deux contrats vers l’Algérie et vers la Tunisie sont conclus le 14 mai dernier avec l’entreprise de transport maritime Corsica Linea.

L’objectif donc est de renvoyer des migrants non souhaitables. Comme le stipule les deux (2) contrats, la compagnie maritime corse engage une escorte. Celle-ci surveillera les sans papiers pendant leur expédition tout au long du voyage. Les mêmes mesures seront prises pour à la fois les harragas algériens et ceux tunisiens. Il s’agit de ce qu’a déclaré le ministère français de l’Intérieur.

Les clandestins marocains échappent à cette opération 

En réponse à la demande de Paris, l’entreprise de transport maritime, Corsica Linea, a établi une liste des migrants illégaux destinés au rapatriement. Néanmoins, les Marocains ne figurent pas dans ce programme d’expulsion, malgré la relation conflictuelle avec Rabat depuis l’affaire Pegasus, note El Watan. Cette dernière concerne le logiciel d’espionnage ayant infecté le téléphone du président Macron. 

Rappelons par ailleurs qu’une décision de taille a été prise en septembre dernier par la France. On parle de la réduction du taux de visas accordés aux ressortissants tunisiens de 30 %. En ce qui concerne les ressortissants algériens et marocains, la baisse est de 50 %. Cette décision a soulevé un tollé lors de sa divulgation. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes