30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : Éric Zemmour revient à la charge contre les Algériens

France : Éric Zemmour revient à la charge contre les Algériens

Publié le

- Publicité -

France – Dans une intervention médiatique, l’homme politique d’extrême droite, Éric Zemmour, s’en est pris une nouvelle fois aux Algériens. Tous les détails sont à découvrir dans la suite de ce numéro du lundi 27 mars 2023.

En effet, connu pour son franc-parler et ses attaques répétées contre les maghrébins, l’homme politique français ne se gêne pas de montrer son rejet à la masse étrangère extra-européenne. Dans sa récente intervention médiatique, Éric Zemmour revient à la charge contre les Algériens débarqués en France.

Effectivement, lors d’une interview accordée à un média français, l’ancien journaliste s’est penché sur le sujet de l’immigration. Principalement du traitement réservé aux premiers immigrés algériens débarqués à l’Hexagone. Zemmour a, dans sa déclaration, affirmé que la France a accordé à cette catégorie de ressortissants de quoi vivre.

- Publicité -

Indiquant ainsi que le pays leur a offert des emplois, des allocations familiales et le droit à l’enseignement pour leurs enfants. Tout en ajoutant que les Algériens immigrés ont appris la langue et la littérature française. Des propos qui ne sont pas passés inaperçus aux yeux des médias algériens. Le quotidien Echorouk relate l’information.

Les immigrés algériens doivent leur vie aux soins français, selon Zemmour

Dans le même sillage, le représentant du parti de la reconquête a déclaré que la masse algérienne a choisi la France comme refuge « pour gagner de l’argent ». Ne s’arrêtant pas là, Éric Zemmour a déclaré que ces immigrés vivaient dans « des gourbis » en Algérie avant de s’expatrier. Estimant que c’est grâce aux autorités françaises qu’ils ont pu s’abriter dans des HLM.

Quant aux droits à la santé, l’homme politique a ajouté que les immigrés algériens doivent leurs vies à la médecine française. Indiquant que ces derniers ont eu accès aux soins de santé « pour sauver la vie de leurs enfants ». Il a confié que cette catégorie de citoyens « mourrait du Choléra et du Typhus  à cette époque ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -