France : Erdogan tacle Macron à propos de la guerre d’Algérie

France – Alors que les tensions ne cessent de s’intensifier entre les deux présidents, turc et français, Recep Tayyip Erdogan vient de vivement tacler Emmanuel Macron à propos de la guerre d’Algérie.  

Pour faire sortir une autre carte gagnante et envoyer un message des plus explicites à l’intention de son homologue français Macron, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a décidé de raviver le passé colonial de la France en évoquant un volume épais de l’histoire française, qui n’est autre que la guerre d’Algérie. Mais le nœud de cette histoire réside aux creux d’une autre.

Tout a commencé le 04 février dernier lorsque Emmanuel Macron est revenu sur le dossier libyen lors d’une visioconférence avec le think tank américain, Atlantic Council. Dans le détail, le président de la France a exprimé, avec un ton optimiste, le souhait de son pays de voir les troupes turques se retirer de la Libye. 

Erdogan répond aux propos tenus par Macron

D’après ce qu’a indiqué le site d’information TSA, la position affichée par Macron s’est heurté à un président turc des plus mécontents. En effet, les propos tenus par Macron ne sont pas passés inaperçus aux yeux de son homologue d’Ankara, Recep Tayyip Erdogan en l’occurrence.

Sans surprise, celui-ci a tenu à répondre explicitement au président français ce mardi 09 février au cours d’un séminaire portant sur le programme spatial de la Turquie. Avec un message destiné directement à Macron, Erdogan lui a demandé de « garder son conseil pour lui ».

Il a tenu par la suite à s’expliquer sur l’envoi de ses troupes en Libye au cours du mois de janvier dernier. D’après lui, il s’agit d’un accord de coopération militaire entre son gouvernement et celui de Sarraj.

« Nous ne faisons que remplir des missions d’entraînement », détaille le chef d’État turc. Cette déclaration n’est cependant qu’un avant-goût à ce qui allait venir par la suite.   

« Vos ancêtres ont tué un million d’Algériens », s’insurge Erdogan à Macron

Erdogan voit rouge. Le président de la Turquie n’a guère apprécié les propos de son homologue et il l’a fait savoir publiquement. Comme évoqué ci-dessus, pour renforcer son argumentaire, il n’a suffi à Erdogan que de revenir sur le passé colonial de la France.

Bien que le sujet de la guerre d’Algérie ait épousé l’actualité algérienne et celle française lors des dernières semaines, le chef d’État turc s’est servi de ce point précis pour s’en prendre au locataire de l’Élysée. Aux yeux d’Erdogan, la France est mal positionnée pour donner la leçon à la Turquie.

« Vos ancêtres ont tué un million d’Algériens », souligne-t-il en effet. Il a donc évoqué une page d’un long chapitre douloureux de l’histoire algérienne dans l’optique de reprocher à la France des crimes monstrueux, de quoi épicer un peu plus les choses. 

« Donnez des comptes sur cela », réclame-t-il par la suite. Selon Erdogan, au niveau du dossier mémoriel algéro-français, la France n’a pas de quoi faire les fiers-à-bras, contrairement à la Turquie. Celle-ci, selon lui, « n’a pas de tel passé ». C’est en tout cas ce qu’a indiqué Erdogan. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes