« La France doit rendre la Tour Eiffel à l’Algérie », la phrase qui fait polémique

France – Les réseaux sociaux, principalement Twitter, bouillonnent des échos qu’a trouvé en France l’intervention retentissante d’un journaliste algérien sur un plateau télé revendiquant la « restitution » de la Tour Eiffel à l’Algérie. Dzair Daily retrace pour vous l’essentiel des réactions.

Mohamed Allal ne se doutait probablement pas que les propos estimant plus correct que la France « restitue » la Tour Eiffel à l’Algérie, qu’il a avait prononcé sur le plateau de Lina TV, allaient donner le coup d’envoi en France à une série de réactions plus virulentes les unes que les autres. Le mécontentement s’est révélé quasi-général sur le web français.

Le journaliste a noté que les Français ont construit ce joyau ornant la ville des Lumières, depuis son inauguration le 31 mars 1889 en avant-première de l’Exposition universelle de Paris, avec du fer acheminé depuis des mines situées dans notre pays. Déduction logique alors pour l’intervenant : la Tour Eiffel appartiendrait à l’Algérie.

En fait, c’est à l’homme politique connu pour ses idées appartenant à la tradition de pensée de l’extrême-droite française, Jean Messiha, que revient le mérite d’avoir ouvert la voie à l’avalanche des commentaires indignés. L’idéologue français aux origines égyptiennes a commenté avec beaucoup d’ironie les propos du journaliste que nous avons repris dans un article précédent.

« On vous rend vos Algériens qui vivent sur le dos du contribuable », clament des commentateurs français 

Messiha n’est pas allé par quatre chemins. Déjà célèbre pour son mode d’expression plutôt frontal, l’intellectuel français a carrément mis en cause la santé mentale du journaliste. Et celle de tous ceux qui soutiennent sa « revendication ». Puis il a tourné cette dernière en dérision. « Je propose qu’on leur rende plutôt Macron », ironise-t-il en effet.

À vrai dire ici, Jean Messiha doute de l’appartenance réelle à la France du président Emmanuel Macron. Il profite donc de l’occasion pour dénoncer de manière à peine voilée un supposé penchant « pro-Algérie » de l’homme qui occupe l’Élysée depuis 2017. Dans la foulée de ce Tweet, les réactions n’ont fait que se suivre.  

Même l’émission sur laquelle s’est prononcé le journaliste du quotidien El Khabar, diffusée sur Lina TV, s’est intéressé au bruit causé par les dires entendus sur son plateau. Une chroniqueuse de ce programme a récolté les divers commentaires tous marqués par une profonde indignation.

La jeune femme a mis l’accent sur ce que beaucoup qualifieraient de dérives xénophobes. C’est-à-dire des affirmations allant dans le sens où tous les Algériens résidant en France seraient des voyous. Ils seraient tous, selon cette vision, des parasites vivant sur le dos de la société française. Celle-ci, quant à elle, serait dans sa totalité généreuse et laborieuse.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes