« La France doit rendre la Tour Eiffel à l’Algérie », déclare un journaliste

Algérie – Selon un journaliste algérien, la France doit rendre la Tour Eiffel à l’Algérie puisqu’elle avait élevé tous ses trois cents (300) mètres de hauteur avec un fer venant de l’Algérie. Voici ses dires.  

Entre l’Algérie et la France, l’histoire ne se limite pas à une colonisation qui a duré plus d’un siècle et une guerre qui a pris la vie de quelques millions de personnes. La mémoire et le patrimoine entrent eux aussi en jeu. Bien que le dossier mémorial soit au cœur de l’attention médiatique plus que jamais, un journaliste algérien estime que la « la France doit rendre la Tour Eiffel à l’Algérie ». 

Invité à l’émission intitulée Sra Ma Sra et diffusée sur Lina TV ce jeudi 28 janvier, Mohamed Allal a en effet indiqué que la France ne doit pas seulement des excuses à l’Algérie mais elle doit également rendre la Tour Eiffel au pays. Sans tarder, le journaliste du média arabophone El Khabar, a tenu à éclaircir davantage sa vision des choses. Selon lui, la France qui a supplanté les Algériens de leurs terres, a également pris leurs richesses et trésors.

« En tant que citoyens algériens, on doit demander à la France de nous rendre la Tour Eiffel. Cela puisque, elle a été construite par le fer de l’Algérie », explique-t-il. Comme un miroir, la mer Méditerranée sépare donc la Dame de Fer de Paris de la terre de la matière qui lui a donné naissance. La réflexion du journaliste algérien ici est plus forte qu’un simple exemple de monument. À ses yeux, la mémoire est encore plus précieuse et les excuses sont obligatoires.  

Le Cheikh Chems-Eddine évoque la Tour Eiffel et la mémoire

L’Algérie attend toujours des excuses officielles de la France pour tourner la page du passé colonial. Mais cette guerre des mémoires semble encore loin de connaitre un épilogue puisque le patrimoine a rejoint le ring. Dans la même soirée mais sous un autre toit, une autre émission a posé le sujet de la Tour Eiffel sur la table des débats. 

En effet, le Cheikh Chems-Eddine est revenu sur l’affaire dans le plateau de Raïna Show ce jeudi 28 janvier. « La Tour Eiffel a été construite d’un fer volé de l’Algérie », estime-t-il. Dans le même sillage, le savant islamique a fait savoir que les excuses sont généralement concrètes et c’est la raison pour laquelle, selon lui, la France ne s’est pas excusée. 

« La France refuse de s’excuser puisqu’elle est consciente des conséquences que ça pourrait engendrer », explique-t-il. « S’excuser est synonyme d’avouer les crimes dont elle était l’auteur. Ces crimes ont eu lieu ici en Algérie durant plus d’un siècle », ajoute-t-il. « Si la France s’excuse, elle doit payer pour ses crimes », conclu l’exégète musulman. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes