France : Didier Raoult crée la polémique à cause de ce traitement contre la Covid-19

France – Le médecin spécialiste des maladies infectieuses, Didier Raoult, a déclenché une nouvelle polémique, en proposant un nouveau traitement pour éviter d’être infecté par la Covid-19. Dzair Daily vous relate les détails en ce vendredi 6 août 2021. 

En effet, partout dans le monde, les scientifiques continuent la course contre la montre pour rechercher des traitements efficaces contre le virus à couronne. Ils planchent jour et nuit pour comprendre comment arrêter sa propagation. À son tour, Didier Raoult, le professeur à l’IHU Méditerranée de Marseille en France, a proposé un traitement contre la Covid-19, qui continue à prendre des vies. Néanmoins, les produits suggérés ont déclenché une controverse à l’Hexagone.

Effectivement, le professeur Didier Raoult a créé une polémique. Cela, en exhortant les individus à appliquer certaines molécules pour éviter la contamination du coronavirus. Le spécialiste des maladies infectieuses a interrogé l’efficacité de la vaseline et la pommade vaporub pour éviter les infections. Chose à laquelle il a procédé par le biais d’une vidéo publiée sur la chaîne Youtube de l’IHU de Marseille.

Dans le détail, le médecin a proposé de tester les produits susmentionnés et de les appliquer dans le nez. « Qu’est-ce que l’on attend pour les tester ? » se demande le Marseillais. Notamment qu’il s’agit « des molécules qui ne coûtent rien et qui sont anodines » a ajouté le même orateur.

Vicks déconseille l’application de sa pommade vaporub sous le nez

Suite aux déclarations de l’infectiologue, la marque Vicks Vaporub a rapidement fait une mise au point sur Twitter. Elle a tenu à rappeler les conditions d’usage du produit. Ce dernier « doit être appliqué que sur la poitrine ou la gorge pour soulager les toux et les douleurs ». Il ne faut, donc, en aucun cas l’appliquer dans le nez. C’est ce qu’a déclaré la même marque, sur le réseau social.

Pour mémoire, depuis l’apparition dudit virus, plusieurs options thérapeutiques ont été suggérées. Les traitements se multiplient. Cependant, la question d’efficacité reste toujours à poser. En Algérie, une ingénieure avait déclaré qu’une eau distillée contenant l’herbe de « Alaa » est efficace contre la Covid-19.

Par ailleurs, une autre femme algérienne, avait confirmé, l’année dernière que la « Chemma » qui est le tabac à chiquer, détecte le virus. Entre vaccins, poudre de perlimpinpin ou potion magique, les traitements continuent à mobiliser les scientifiques des quatre coins du monde.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes