France : Délivrer un visa pour Algériens en 48 heures.. Un député propose

France – Le député M’jid El Guerrab, propose de nombreuses solutions pour faciliter la délivrance de visa pour la France, en provenance de l’Afrique, notamment pour les Algériens.

En effet, lors d’une interview exclusive accordée à Le Petit Journal, le député de la 9e circonscription des Français de l’étranger, M’jid el Guerrab, évoque les solutions adéquates pour faciliter l’octroi de visa pour la France, en provenance des pays africains, dont les Algériens.

Dans le détail, il explique que pour améliorer l’organisation de délivrance de visas pour rejoindre la France, plusieurs mesures peuvent être mises en place. Par exemple, l’instauration d’un système de garant et la délivrance davantage de passeports talents. Mais aussi, plus de visas multi-entrées. 

Dans ce sens, le même interlocuteur estime qu’il serait temps de rendre le système plus fluide et plus facile. Notamment, pour les demandeurs qui ne présentent pas de risque migratoire. Ainsi, le député propose d’augmenter le quota consacré à l’Afrique subsaharienne de passeports talents.

Dans le même contexte, M’jid El Guerrab a indiqué qu’il a aussi proposé qu’il serait dorénavant possible pour les Algériens d’obtenir un visa pour la France en seulement 48 heures. Ou encore pour les Marocains et les Tunisiens. Ces pays africains ont un flux très important de trafic aérien avec la France, note Le Petit Journal.

Moins de bureaucratie et plus de fluidité dans l’octroi des visas pour la France 

Ainsi, le député de la 9e circonscription des Français à l’étranger a aussi proposé l’octroi des visas pour la France dans l’espace de 48h après la demande pour les pays amis. Par exemple, pour les chefs d’entreprises, les enseignants ou autres professionnels qui viennent souvent en France pour une durée très limitée. Comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou autre.

De plus, le même responsable a déclaré qu’il propose aussi davantage de fluidité et moins de bureaucratie pour les demandeurs qui ont respecté plus d’une fois leurs visas. Les multi-demandeurs ne doivent pas être traités comme ceux qui ont procédé à une demande de visa pour la première fois, indique-t-il lors de la même interview.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes