AccueilSociété et CultureSociétéFrance : La date de la nuit du doute de l’Aïd El...

France : La date de la nuit du doute de l’Aïd El Fitr 2021 fixée

France – La nuit du doute de l’Aïd El Fitr est fixée à la date du mardi 11 mai 2021 en vue de trancher définitivement sur la date de cette fête religieuse clôturant le mois de Ramadan.

La période du jeûne si sacrée pour les musulmans va arriver à son terme. Comme chaque année, la date de l’Aïd El Fitr occupe les esprits. En France, les représentants de la communauté musulmane se réunissent pour déterminer la date de l’Aïd El Fitr. La nuit de l’observation lunaire aura lieu, en effet, ce mardi 11 mai 2021 à 19h00.

C’est ce qu’a annoncé la Grande mosquée de Paris (GMP) dans un communiqué rendu public aujourd’hui sur Tweeter. Ainsi, une observation attentive de la lune se déroulera pour trancher définitivement sur la date de l’Aïd El Fitr. Selon le Conseil français du culte musulman (CFCM), la date de l’Aid El Fitr aurait lieu le jeudi 13 mai.

Cette déclaration s’est basée sur des calculs astronomiques. Toutefois, il convient d’attendre la nuit du doute pour confirmer la fin du mois sacré. Alors, une réunion des représentants de la communauté musulmane de France aura lieu à la Grande mosquée de Paris.

À l’issue de laquelle un communiqué indiquera officiellement la date de l’Aïd El Fitr. Cette dernière aura lieu soit le 12, soit le 13 mai.

Prière de l’Aïd El Fitr : Les restrictions imposées par la GMP

En ce qui concerne la prière de l’Aïd El Fitr, la Grande mosquée de Paris a fait savoir que deux prières seront organisées. Compte tenu du risque d’affluence, la première sera organisée à 9h00. Tandis que la deuxième prière se fera à 9h45.

Cela dans le but d’accueillir les musulmans dans des conditions sécurisées, précise le communiqué de la GMP. D’après la même source, les fidèles sont tenus de respecter les consignes de sûreté sanitaire lors de la prière.

Ainsi, le respect des marquages identifiant les emplacements et le sens de circulation est obligatoire. Il est de même pour l’apport d’un tapis de prière personnel. Outre le port d’un masque et l’utilisation d’un gel hydroalcoolique, le communiqué de la Grande mosquée de Paris a exposé d’autres points.

Il a alors souligné que les fidèles devront, obligatoirement, réaliser leurs ablutions chez eux et non dans la mosquée. Il a interdit, par la même occasion, les regroupements sur la voie publique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes