AccueilActualitéFranceFrance : la crise du carburant va s’aggraver ? Les craintes sont...

France : la crise du carburant va s’aggraver ? Les craintes sont palpables

France – Le territoire métropolitain fait face à une crise de carburant sans précédent qui s’affiche bien loin du bout du tunnel. Nous vous exposons tous les détails liés à cette actualité dans les prochaines lignes de ce nouveau numéro du 12 octobre 2022.

Ces derniers jours s’annoncent extrêmement difficiles pour les français. Cela, en raison de la crise sévère de carburant qui marque la France depuis quelques jours. Soit une pénurie qui présente toutes ces chances de perdurer encore un bon bout de temps d’après les dernières nouvelles !

En effet, le mouvement de grève qu’ont connu les stations-service est toujours d’actualité dans l’Hexagone. Ce mardi encore, la grève est reconduite dans les principales raffineries, provoquant ainsi une situation de panique auprès des citoyens face au risque d’une sérieuse pénurie de carburants dans le pays.

Une pénurie de carburant de plus en plus aiguë en France

Suivant la décision de la Confédération générale du Travail (CGT), les deux compagnies TotalEnergies et ExxonMobil ont poursuivi la suspension de leurs prestations. De ce fait, 29,4 % des stations essence étaient en difficulté en France. Cela dit, près d’un tiers des stations enregistrent la rupture d’au moins un produit au pays, contre un taux de 19 % ce vendredi.

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone Echaab, sur la base des déclarations du ministre de la Transition énergétique à l’Hexagone. Dans ce sillage, la même source souligne que ces actions des grévistes se sont étendues pour toucher même à la circulation des bus scolaires. Sans compter les longues files d’attente devant les stations-services autoroutières.

Par ailleurs, il est à noter qu’en dehors du mouvement de grève, le prix du carburant a nettement augmenté cette dernière semaine en France. Pour remédier à cela, le gouvernement français a consolidé le marché national par d’importantes quantités de son stock en la matière. En plus de renforcer les importations de carburant en provenance de la Belgique.

Pour rappel, les grévistes réclament une augmentation des salaires au vu de l’inflation que vit le pays. À noter que l’entreprise TotalEnergies et la CGT avaient convenu d’entamer des négociations durant ce week-end. Toutefois, aucun accord n’a été mis à l’évidence.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes