12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : Les cigarettes d'Algérie causent 500 millions d'euros de pertes

France : Les cigarettes d’Algérie causent 500 millions d’euros de pertes

Publié le

- Publicité -

France – Les cigarettes en provenance d’Algérie, tel que Marlboro, la marque la plus vendue dans l’Hexagone, a causé des pertes qui s’élèvent à des millions d’euros chaque année au Trésor public français. 

En effet, une question écrite d’un député à l’Assemblée nationale, François-Michel Lambert en l’occurrence, a récemment révélé que la France enregistre annuellement un déficit de 500 millions d’euros à cause des cigarettes qui proviennent d’Algérie. Le quotidien arabophone Echorouk rapporte l’information, dans son édition de ce 05 mars 2021. 

Une plainte a d’ailleurs été déposée contre le groupe Philip Morris. Une entreprise dont la part de marché est de 40% en France, dont 26% avec sa marque phare Marlboro. Les parlementaires ont dévoilé plus en détail la cause et le motif de cette doléance. Ledit établissement commercial est accusé pour violations de la loi. « Le groupe Philip Morris use de procédés contraires à la loi pour vendre la totalité de ses produits en France ». 

- Publicité -

| Lire aussi : Trafic de cigarettes d’Algérie : L’affaire Philip Morris secoue la France

C’est toujours selon le texte de la question de l‘élu écologiste des Bouches-du-Rhône cité plus haut. La vente des cigarettes blondes originaires de notre pays causent, selon les parlementaires, un préjudice aux autres marques françaises. C’est un marché qui entraîne de lourdes pertes économiques à la France, ont-ils fait remarquer à maintes reprises. 

D’après le même document, il s’est avéré que le tribunal de la circonscription de New York (USA) a reçu une plainte. Celle-ci est dirigée à l’encontre du groupe susmentionné, spécialisé dans les produits du tabac. Il s’agit d’une accusation qu’a faite un ancien partenaire commercial du groupe Philip Morris. « Il dénonce ses pratiques frauduleuses et l’accuse d’alimenter le commerce parallèle des cigarettes Marlboro en Algérie ». 

| Sujet connexe : Algérie : La hausse du prix des cigarettes intrigue les fumeurs (Vidéo)

Le ministère français de l’Économie et des Finances a d’ailleurs tenu à s’exprimer sur l’accusation que traite la juridiction de New York. Il a de ce fait expliqué qu’il s’agit seulement d’un litige commercial entre les ex-alliés commerciaux. C’est, d’après lui, une affaire qui ne concerne ni de près ni de loin son pays. 

- Publicité -

« Les autorités judiciaires françaises n’ont pas l’intention d’intervenir devant le tribunal des État-Unis ». C’est effectivement ce qu’a avancé le département de Bruno Le Maire. Il a par ailleurs claironné la nouvelle stratégie nationale. À vrai dire, les hautes autorités françaises entendent prendre une mesure assez poussée.

Cela afin de lutter efficacement contre le commerce illicite de produits du tabac. Elles estiment que c’est un défi pour leur pays et pour tous ceux du bassin méditerranéen en général. À cet effet, Bruno Le Maire a annoncé que la DGDDI collaborera prochainement avec les autorités douanières algériennes et italiennes.

Une équipe tripartite qui œuvrera au démantèlement des organisations criminelles. Ainsi, les trois pays s’associeront pour faire cesser ce fléau relatif aux flux illégaux de cigarettes originaires d’Afrique du Nord. Un trafic qui, rappelons-le, connaît une recrudescence au niveau des ports et des aérogares de la Méditerranée depuis plusieurs années.      

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -