France : une campagne de solidarité sauve cette famille algérienne de l’expulsion

France – Un élan de solidarité sur les réseaux sociaux a donné lieu à une suppression d’une décision portant sur l’expulsion d’une famille algérienne. Dzair Daily expose pour vous plus de détails dans la suite de son édition du samedi 30 juillet 2022. 

Une famille algérienne résidant en France a échappé de justesse à l’expulsion grâce à une campagne de solidarité qui a été lancée sur la Toile. En effet, les citoyens algériens en question ont rencontré des obstacles dans le processus de renouvellement de leur titre de séjour. C’est la raison pour laquelle un grand nombre d’internautes se sont mobilisés pour eux.

Il s’agit là d’une information rapportée par le quotidien généraliste arabophone Echorouk. Il convient de noter que la France durcit de plus en plus les conditions d’octroi des titres de séjour. Le gouvernement français a mis en oeuvre une politique de lutte contre l’immigration.

Il a procédé à l’instauration de plusieurs mesures rigoureuses. Elles amènent alors les désireux de s’établir au sein du territoire métropolitain à se heurter à différentes difficultés administratives. C’est le cas de la famille Tizgha. Sa vie a récemment été bouleversée lorsque la préfecture de Calais a refusé de renouveler son titre de séjour.

La famille Tizgha s’est installée en France il y a plus de 5 ans. Les autorités l’ont obligée à se présenter mardi et jeudi au commissariat comme le dicte la procédure d’assignation à résidence.

Immigration en France : Tizgha, une famille exemplaire ! 

La famille Tizgha est composée de conjoints et de quatre (4) enfants. Le mari a travaillé dans la commune de Calais pendant plus d’un an. Il est également actif dans plusieurs mouvements syndicaux. Ainsi, le couple a bénéficié d’une formation pour devenir médiateurs et interprètes à l’université de Lille 2. 

Les parents algériens sont également parvenus à s’intégrer pleinement dans l’Hexagone. Parmi les raisons qui les ont poussés à rester en France : leur cadet Zakaria. Ce dernier souffre d’une maladie rare, qui nécessite un traitement et un suivi particuliers. 

Il est à noter qu’un comité de soutien a été formé à l’effet de procéder à la régularisation de la famille algérienne. En plus d’une pétition en ligne qui a été lancée pour recueillir les signatures des sympathisants. Selon les journaux français, les parents et leurs progénitures pourront résider légalement en France après avoir été menacés d’expulsion le 15 août dernier. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes