France : baisse des visas pour les Algériens.. Darmanin répond à un député inquiet

France – La décision du gouvernement français en lien avec la baisse des visas aux Algériens investit le parlement. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a été interpellé par un député. On vous explique tout dans cette édition du 7 octobre 2021.  

Le thème de l’émigration domine la scène politique française ces derniers jours. En effet, depuis la décision des plus hautes instances en France relative à la baisse du nombre des visas délivrés pour les Algériens et les Marocains à 50 %. Et jusqu’à 30 % pour les Tunisiens. On ne cesse d’entendre des débats de partout sur le sujet. 

Quant à l’Algérie, le gouvernement a immédiatement déploré la décision et a fait appel à l’ambassadeur de la France en Algérie afin de lui remettre une protestation formelle quant à cette réduction. 

Lors d’une séance à l’Assemblée nationale française, qui s’est tenue mardi, le député des Français du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest, M’jid El Guerrab, n’a pas manqué l’occasion pour fustiger la décision du gouvernement français. Il Interrogé alors le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Selon le ministre de l’Intérieur, le nombre de visas va augmenter

Selon le même média, pendant son intervention, M’jid El Guerrab, déclare que cette décision intervient au moment où la France souhaite jouer une partition avec le continent africain. Elle n’est pas en harmonie avec le discours du Président Emmanuel Macron à Ouagadougou, dans lequel il avait annoncé les axes de la relation qu’il veut fonder entre la France et les pays africains.

Par ailleurs, le député affirme que restreindre l’attribution des visas pour les pays du Maghreb peut faire barrage à des étudiants, chercheurs, entrepreneurs, artistes. Et autres forces vives qui sont des passerelles entre les deux continents. Selon El Guerrab, cette décision affecte les classes moyennes. Celles cherchent un avenir prospère. Et une réussite professionnelle. 

En réponse, le ministre de l’Intérieur français déclare que la France a un problème avec les ressortissants du Maghreb en général, et de l’Algérie en particulier qui devraient quitter le territoire français. Mais la France devrait délivrer plus de visas aux Algériens lorsque les relations diplomatiques entre « les deux pays amis seront rétablies à la normale », ajoute-t-il.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes