La France va attribuer plus de visas aux Algériens ? Darmanin répond

Algérie – En septembre 2021, la France a décidé de réduire le nombre de visas attribués en faveur des Algériens, des Tunisiens et des Marocains, une mesure de pression qui a échoué, selon Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur.  

En effet, invité sur la chaîne de télévision BFM, le ministre français de l’Intérieur a évoqué les relations avec les pays Maghrébins. Gérald Darmanin s’est prononcé notamment en ce qui concerne les visas accordés par la France aux Algériens, aux Tunisiens et aux Marocains. Mais aussi sur les expulsions des ressortissants de ces pays Nord-Africains. 

Dans le détail, il a révélé que la décision de réduire les visas n’avait pas eu les effets espérés. En fait, le responsable en question a tenu un discours apaisant, après des mois de tension qui ont suivi cette mesure. À ce propos, il a déclaré que « la situation a maintenant changé », rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Au cours de la même entrevue, Darmanin a pris ses distances avec l’extrême droite. Cette dernière a récemment appelé à de nouvelles sanctions contre l’Algérie si elle continue de refuser de reprendre ses citoyens qui font objet d’un OQTF. Soit l’obligation de quitter le territoire français. Dans ce sens, il a indiqué qu’il y avait des progrès dans le dossier des clandestins, qui font l’objet d’une mesure d’expulsion en France. 

Visas pour la France : Darmanin annonce une nouvelle condition 

Par ailleurs, le ministre français de l’Intérieur a fait savoir que l’Algérie n’avait délivré que 31 permis consulaires sur 7.731 demandes. Soit un taux d’exécution de 0.02 %. Pour rappel, au cours du mois de septembre 2021, les autorités françaises avaient annoncé une réduction de 50 % du nombre de visas. Ceux délivrés aux Algériens et aux Marocains. Ce n’est pas tout ! Elles ont décidé aussi de réduire à 30 % le nombre de visas octroyés pour les Tunisiens. 

En outre, le 17 juillet 2022, Darmanin a indiqué qu’il soumettra une proposition incluant l’obligation de maîtriser la langue française pour obtenir le titre de séjour. Dans une interview accordée au journal français Le Monde, il a annoncé qu’une telle mesure favorise l’intégration. En soulignant qu’il faudra un niveau minimum de maîtrise de la langue française pour l’octroi notamment d’un titre de séjour pluriannuel.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes