Culture

La Franco-Algérienne Maïwenn parle de ses origines dans un film

0
Franco-Algérienne Maïwenn
S'abonner :

France – L’actrice Franco-Algérienne Maïwenn vient de sortir son nouveau film « ADN », qui sera en salle ce mercredi. Le film se juge très personnel, retraçant son histoire de deuil et de recherche d’identité.

En effet, le film raconte l’histoire d’une jeune femme, nommée Neige, très touchée par le décès de son grand-père qui l’aide à se confronter avec ses origines algériennes. Un pays qu’elle croyait ne jamais être intéressée par, et où elle n’avait jamais mis les pieds.

Le film réalisé par la Franco-Algérienne Maïwenn a été jugé comme l’un des plus beaux films de l’année. Le genre de films dont on sort les larmes plein les yeux, le cœur rempli d’émotions et qui nous donne vraiment à réfléchir deux fois plus au sens de la vie. Au point de ne pas pouvoir démêler le vrai de la fiction.

D’autant plus qu’avec l’actrice, on est habitué à ce qu’elle ne raconte pas une telle histoire de cette façon sauf si c’était la sienne. « Il est vrai que je me suis servie de ce que j’ai traversé sur l’enterrement de mon grand-père et sur la quête identitaire qui m’a complètement dévastée. Mais j’ai essayé de malaxer tout ça pour que ça ait la saveur d’un film. Un film ne peut pas uniquement s’appuyer sur le vécu, il faut qu’il y ait autre chose et j’ai donc travaillé les personnages pour que leurs confrontations produisent des flammes et de l’humour. », a-t-elle déclaré, d’après notre source le site 20 Minutes.

Maïwenn se confie sur ses incertitudes

L’actrice et réalisatrice parle de son expérience de tournage et elle avoue avoir rencontré beaucoup de difficultés : «Je n’aimais pas ce que j’avais tourné. J’ai vécu un tournage très douloureux, où je n’avais pas confiance en moi, où je trouvais tout nul, où on ne se comprenait pas avec les techniciens etc.», d’après notre source Allo Ciné.

C’est qu’après avoir fait une tournée des cinémas sur plusieurs villes de France, que la cinéaste a été agréablement surprise par le feedback du public: « D’habitude, à chaque débat, il y a beaucoup de spontanéité, et là, c’était des questions beaucoup plus spirituelles. Ils étaient rentrés dans un processus de questionnement.», a-t-elle avoué.

Article recommandé :  Cheb Khaled rêve d’une union de l’Algérie, Maroc et Tunisie comme l’UE

Vols Algérie – France : Voici le programme complet d’ASL Airlines

Article précédent

Air Algérie devient une référence en Afrique.. Voici ses positions

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.